L’électrocution de Mohcine Akhrif interpelle

L’écrivain et poète Mohcine Akhrif a succombé, dimanche 21 avril, suite à une électrocution pendant son intervention au Salon du livre qu’abrite la ville de Tétouan.

Cette mort tragique du jeune intellectuel, 40 ans à peine, interpelle plusieurs associations oeuvrant dans le domaine des droits de l’Homme, dans le but que toute la lumière soit faite sur les circonstances exactes de ce drame.

Dans ce cadre, et dans une déclaration à Le Site Info, le président de l’Association Al Karama pour la défense des droits de l’Homme a exprimé sa surprise attristée du décès de Mohcine Akhrif au moment où ce dernier tenait le micro pour prendre la parole. Hassan Aqbaou affirme donc que les autorités compétentes se doivent, d’urgence, de diligenter une enquête sur cet accident mortel afin d’en connaître la vraie raison.

Notre interlocuteur a également soutenu que les organisateurs de la manifestation culturelle, en marge du Salon du livre de Tétouan, doivent impérativement assumer leurs responsabilités dans cette électrocution ayant coûté la vie au jeune écrivain et poète.

Pour Hassan Aqbaou, Mohcine Akhrif aurait pu ne pas être la seule victime de ce drame incompréhensible, sachant que le Salon du livre allait être visité par un grand nombre d’élèves, à la fin du week-end dernier.

L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Sidi Slimane: une enseignante assassinée à son domicile

Un terrible drame secoue la ville de Sidi Slimane. Mercredi matin, le corps sans vie d'une enseignante a été retrouvé à son domicile, au quartier Hassan II.