L’eau du robinet est-elle vraiment potable à Marrakech ? La Radeema répond

L’eau potable distribuée au niveau de Marrakech répond à toutes les normes de qualité en vigueur à l’échelle nationale, affirme la Régie Autonome Intercommunale de Distribution d’Eau et d’Électricité de Marrakech (RADEEMA) dans une mise au point.

Suite à certaines plaintes relatives au changement dans les caractéristiques de l’eau potable, la RADEEMA souligne que l’eau potable distribuée répond à toutes les normes de qualité en vigueur à l’échelle nationale, ajoutant que le changement constaté par certains clients de la Régie est dû au changement des sources de distribution en raison de la conjoncture actuelle relative à un déficit des ressources en eau et à une baisse de la pluviométrie que connait la cité ocre.

La même source a rappelé la mise en service d’une nouvelle structure durant les dernières années grâce à des investissements importants par la RADEEMA et l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) (Branche Eau), en vue de garantir l’approvisionnement de la ville en eau potable et partant, répondre aux besoins de la population en cette denrée vitale, notamment durant cette période coïncidant avec l’avènement du mois sacré du Ramadan.

Dans ce sens, la RADEEMA a tenu à souligner que le changement de la source d’approvisionnement n’a pas d’impact sur la qualité de l’eau potable, qui répond à toutes les normes de qualité en vigueur à l’échelle nationale, notamment la norme NM 03.7.001 et NM 03.7.002.

La RADEEMA a réitéré son souci d’effectuer les analyses microbiologiques quotidiennes et le contrôle permanent que ce soit au niveau des laboratoires relevant de la Régie ou les laboratoires externes qui jouissent de toutes les qualités d’indépendance et d’impartialité dans la présentation des résultats des analyses, faisant savoir qu’il s’agit de laboratoires accrédités par le Service Marocain d’accréditation (SEMAC) relevant du ministère de l’Industrie et du Commerce, en plus du contrôle de l’ONEE (Branche Eau), de la Délégation provinciale de la santé de Marrakech et du bureau communal d’hygiène (BCH).

S’agissant du changement de la couleur de l’eau potable dans certains quartiers de la cité ocre, la RADEEMA a indiqué que ce changement constitue une question conjoncturelle résultant du changement du système de distribution dans le nouveau complexe hydrologique, assurant que la situation actuelle de distribution est normale et toutes les équipes de la RADEEMA sont mobilisées pour garantir une distribution avec la qualité requise et conformément aux normes nationales en vigueur.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page