Le verdict est tombé pour le facteur-pyromane de Chichaoua

La Chambre criminelle près la cour d’appel de Marrakech a condamné mercredi 10 août à deux ans de prison ferme le facteur « timbré » de Chichaoua qui détruisait le courrier des habitants de la ville et de ses environs en y mettant le feu.
Le postier-pyromane s’est ainsi débarrassé de pas moins de 18.000 lettres.
Selon Akhbar Al Yaoum, la cour d’appel a refusé par ailleurs la demande de la défense de la partie civile, en l’occurrence de Barid Al Maghrib qui a réclamé un million de dirhams de dommages et intérêts.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page