Le “vendeur de master” écroué à Fès

Le professeur encadrant de la faculté de Sidi Mohamed Ben Abdallah de Fés, impliqué dans l’affaire de la vente de masters qui avait fait scandale à la mi-août, a été écroué mercredi.

C’est le Procureur général du Roi auprès de la Cour d’appel de Fès qui a ordonné son arrestation. Neuf autres personnes trempées dans ce malencontreux dossier dont une professeure et un fonctionnaire exerçant à l’Université qui comparaissaient en état de liberté provisoire ont vu leur audience reportée de cinq semaines, afin de préparer leur défense et aussi du fait de l’absence du plaignant, le Doyen en l’occurrence.

Le fait avait suscité de vives réprobations par le public et plus particulièrement sur la toile. Le point de non-retour avait été atteint quand des enregistrements téléphoniques furent dévoilés sur les réseaux sociaux révélant des conversations ou l’enseignant proposait, moyennant argent (40.000DH), la livraison d’un master du “droit aux litiges publics” clé en main pour ainsi dire. Le diplôme était assujetti d’une garantie de réussite et d’une mention à la fin de cursus.

Cela a eu pour effet de pousser le département de l’Enseignement supérieur à ouvrir une enquête au sujet cette affaire de corruption. Convaincue que le fait était établi, la faculté Sidi Mohamed Ben Abdallah de Fès par le biais de son Doyen déposait plainte auprès du Procureur général du roi.

La femme de l’inculpé, a confié à Le Site Info, “ce qu’on est en train de coller à mon mari n’est pas avéré, mon époux est innocent”. Prochain épisode de cette crapulerie devant le Tribunal de Fès, le 28 décembre 2018. Rendez-vous est pris !

M.J.K

Suggestions d’articles

Agression d’une Allemande à Tanger: le suspect a été arrêté

La police judiciaire de Tanger a procédé, ce samedi après-midi, à l’arrestation de l'individu soupçonné d'avoir agressé une ressortissante allemande à l'aide d'une arme blanche.