Le torchon a presque brûlé entre Hammouchi et Benchemmas

Hakim Benchemmas, le président de la Chambre des Conseillers est très embarrassé à l’idée de devoir répondre à une requête du directeur général de la sûreté nationale, Abdellatif Hammouchi. Ce dernier a en effet adressé une lettre de protestation à Benchemmas suite à ses déclarations exprimées lors d’une conférence-débat sur la gouvernance sécuritaire qui auraient nui, selon lui, à l’image de la police nationale.

Benchemmas et Mohamed Sebbar, le Secrétaire général du CNDH, qui ont animé cette rencontre, ont déclaré que les forces de l’ordre trouvent beaucoup de difficultés à concilier le maintien de l’ordre et la nécessité de respecter les droits de l’homme. Ils ont ajouté qu’il existait une réelle crise de confiance entre la société et la police qui viole systématiquement les droits, notamment dans les périodes de crise.

Suite à ces déclarations, Hammouchi a décidé d’interpeller Benchemmas lui demandant de justifier concrètement, ce qu’il considère comme allégations et atteinte à l’honneur des forces de l’ordre et de l’institution de la police en général.

Des sources parlementaires font savoir que Benchemmas qui a reçu cette lettre vers la fin du mois de mai, hésite encore à y répondre et table sur le temps pour apaiser la crise avec le patron de la DGSN.

N.A. El Faras


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page