Le témoignage glaçant de Khadija, condamnée à la perpétuité (VIDEO)

Les murs de la prison Toulal 2 de Meknès cachent de tristes histoires ayant amené des femmes à commettre l’irréparable et à être condamnées à la prison à vie. Parmi elles, se trouvent celles qui ont été victimes de viols ou de violences sauvages et d’autres n’ayant connu ni affection, ni amour parental pendant leur enfance et leur adolescence.

Ces circonstances diverses ont fini par faire de ces femmes des kidnappeuses et des meurtrières, ayant du sang sur les mains, et dont certaines se sont même sauvagement acharnées sur le cadavre de leur victime. Khadija, originaire d’Oujda, fait partie de ses femmes, condamnées à l’emprisonnement à perpétuité et croupissant derrière les barreaux.

Ayant vécu dans la pauvreté, la privation et la pression psychologique, comme d’ailleurs ses compagnes d’infortune de la prison Toulal 2, elle n’est pas parvenue, malgré les années passées, à cicatriser ses plaies béantes et à oublier cette nuit cauchemardesque qui a scellé définitivement son sort.

Le mariage, pensait Khadija à tort, était l’unique issue d’en finir avec ses malheurs familiaux et avec les vicissitudes de sa triste vie. Mais en convolant en justes noces, elle ne pouvait deviner qu’elle finirait par assassiner, de sang-froid, son époux. Celui-ci, selon elle, ne répondait pas à ses attentes sentimentales et leur mariage a été un véritable fiasco conjugal. Par conséquent, elle avait décidé de quitter son époux pour vivre avec un autre homme.

Après 28 ans de ce mariage raté, Khadija a pu obtenir le divorce et a refait sa vie avec une autre personne. Cependant, la grande rancune qu’elle gardait vis-à-vis de son ex-mari lui restait dans la gorge et lui a donné l’idée diabolique d’une vengeance terrible: tuer celui qui a été son époux, avec la complicité de l’amant avec qui elle vivait après son divorce.

A.Z.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page