Le secrétaire d’Etat US reçu par le roi Mohammed VI?

Le secrétaire d’Etat américain, Michael Pompeo, est attendu ce jeudi au Maroc. Le haut responsable US devrait être reçu en audience, vendredi, par le roi Mohammed VI, a fait savoir le Department of State.

Par ailleurs, Pompeo aura des entretiens avec son homologue marocain, Nasser Bourita, ainsi qu’avec le chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani.

Michael Pompeo a annoncé, mardi dernier, qu’il se rendra début décembre au Maroc, « l’un des partenaires les plus forts » des Etats-Unis dans la région.

« Je suis impatient de passer en revue le partenariat solide de nos pays en matière d’économie et de sécurité et de discuter de futurs domaines de coopération », a-t-il déclaré lors d’un point de presse.

Il a indiqué que sa visite au Maroc interviendra après le prochain Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’OTAN, prévu les 3 et 4 décembre à Londres, auquel il prendra part au côté du président Donald Trump.

Rappelons que le secrétaire d’Etat américain qui avait co-présidé le mois dernier à Washington, avec son homologue marocain, Nasser Bourita, la 4ème session du Dialogue stratégique Maroc/Etats-Unis, avait mis en avant “le leadership” du roi Mohammed VI dans “la promotion d’un programme de réformes audacieuses et de grande portée au cours des deux dernières décennies”.

Dans le communiqué conjoint publié à l’issue de cette session, les Etats-Unis ont en outre exprimé leur appréciation au “soutien précieux” apporté par le Souverain aux causes de la paix, de la sécurité et du développement, et “salué la détermination du Maroc à soutenir la croissance et le développement sur tout le continent africain”.

Les deux pays ont aussi réaffirmé leur engagement en faveur d’un “partenariat économique plus étroit” et pour “le développement de moyens novateurs en vue de tirer davantage profit de l’Accord de libre échange” unissant les deux pays. Pompeo et Bourita ont également rappelé, à cette occasion, leur attachement aux relations de longue date qui unissent les Etats-Unis et le Maroc et qui remontent au Traité de paix et d’amitié de 1787.

N.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Parlement : un test de dépistage obligatoire pour les élus de la Nation

Il a été été décidé que les élus de la Nation de la Première Chambre du Parlement doivent subir un test de dépistage, datant de moins de 48 heures, avant de pouvoir accéder au sein de l'Hémicycle.