Le scénariste marocain Hassan Lotfi n’est plus

Le scénariste et dramaturge marocain, Hassan Lotfi est décédé, mardi à Marrakech, à l’âge de 58 ans, suite à une crise cardiaque, a-t-on appris auprès de ses proches.

Connu dans les milieux artistiques marrakchis sous le nom de « Hassan Fotta », le défunt avait débuté sa carrière artistique dans les années 70 du siècle dernier, en tant que comédien au théâtre- amateur avant de se convertir en dramaturge et scénariste.

Cet artiste a cumulé une expérience riche et prolifique dans les domaines du théâtre, du cinéma et des sitcoms.

Dans le domaine théâtral, le défunt a laissé, derrière lui, un répertoire très riche d’œuvres artistiques célèbres et des plus appréciées, dont la pièce théâtrale « Lssan Hlou », « Li Liha Liha », « Rass Al Mahna », outre une série de téléfilms, tels que « Al- Makroum » (2006), « weld Mou » (2009), « L’makina » (2010), et « Ouled Kenza » (« les fils de Kenza ») en 2011, qui ont été diffusés à la chaine 2M.

Feu Hassan Lotfi a, aussi, écrit le scénario du téléfilm « Sebatt » (Soulier) en 2012, diffusé à la première chaîne marocaine (Al Aoula), outre une multitude de feuilletons comiques dont les plus célèbres sont : « Ana wiyak » (moi et toi) (2005), « Moul Taxi » (propriétaire de taxi) (2007), diffusés à la chaine 2M, et la première et deuxième parties du feuilleton « Dar Al warata » (la maison des héritiers) diffusées, respectivement en 2009 et 2010, à la première chaîne nationale.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Parlement : un test de dépistage obligatoire pour les élus de la Nation

Il a été été décidé que les élus de la Nation de la Première Chambre du Parlement doivent subir un test de dépistage, datant de moins de 48 heures, avant de pouvoir accéder au sein de l'Hémicycle.