Le salafiste Hassan El Kettani s’attire les foudres des internautes

« Oudkourou mawtakom bikhayr » (Parlez de vos morts en bien!) ordonne le Saint Coran. Et un hadith du Prophète dit: » N’insultez pas les morts car ils ont certes rejoint ce qu’ils ont avancé ».

Tous les musulmans savent donc qu’il est interdit d’injurier les morts! Et Hassan El Kettani ne peut pas ignorer cette injonction et est donc censé la respecter et l’enseigner à ses adeptes.

Pourtant, le prédicateur salafiste, dans une publication sur sa page officielle Facebook, parle du décès du penseur syrien, Muhammad Sharour, de façon on ne peut plus dure, insultante et vengeresse.

« Un décès que l’on ne regrette aucunement car il va être sanctionné par Dieu le Tout-Puissant pour avoir perdu sa vie en falsifiant la Charia divine ». Et El Kettani continue son étonnante épitaphe en écrivant que sa seule tristesse à la mort de Muhammad Shahrour est « la dilapidation de l’argent des musulmans, gaspillé pour lui permettre de dénaturer la religion de rendre l’illicite (al haram) licite et de critiquer les fondements (al oussoul) ».

Et le prédicateur salafiste d’ajouter que Shahrour est « parti », comme partiront tous ceux pour qui on dépense de l’argent mal acquis et illicite. « Alors que l’islam perdurera tant qu’existeront la nuit et le jour. Et chez Dieu se rassembleront les antagonistes! ».

Pour rappel, le penseur syrien, Muhammad Shahrour, né en 1936 à Damas, est décédé samedi 21 décembre courant à Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis. Professeur de génie civil à l’Université de Damas et islamologue, ainsi que l’un des exégètes principaux contemporains du Saint Coran, le défunt sera inhumé à la capitale syrienne , selon ses dernières volontés.

Larbi Alaoui (avec Khadija Chafi)




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page