Le salafiste Abou Naïm défie l’Etat et décide de distribuer la burqa

Le fameux Salafiste Abou Naïm, qui s’était illustré il y a quelques temps par ses attaques takfiristes notamment contre Driss Lachgar (premier secrétaire de l’USFP), vient de dégainer encore une fois et a tiré dans tous les sens à l’occasion de la décision de la vente de la Burqa.

Dans un enregistrement vidéo posté sur sa page de Facebook, Abou Naïm s’élève contre la décision de l’intérieur qualifiée d’un pas de plus dans la lutte que mènent les francs maçons et autres apostats contre l’Islam et contre les femmes musulmanes en particulier. Il appelle les fabricants et vendeurs de la burqa à ne pas respecter les consignes de l’intérieur et de continuer à servir les musulmanes attachées à leurs valeurs, leur dignité et à la vertu islamique.

Au passage, il s’attaque de front à tous les fonctionnaires impliqués dans la dépravation des mœurs de la société, en autorisant le prostitution, la drogue, le viol et l’alcool. Pour lui, il n’y a que le roi qui mérite d’être respecté, mais tous les autres ne sont que des criminels et des bandits. Il emprunte le discours de défi d’Ibn Timya, l’idéologue du Takfirisme en répétant sa fameuse phrase: « M’emprisonner est une introspection, m’exiler est un voyage touristique et me tuer est un martyre ».

Et dans son élan, Abou Naïm a décidé de distribuer lui-même, gratuitement, la Burqa à partir de son domicile et le cas échéant dans une boutique, pour venir en aide, dit-il, aux pauvres femmes musulmanes qui veulent sauvegarder leur honneur et leur vertu.

T.J


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page