Le roi ordonne une garde rapprochée pour Benkirane, après son agression à Oujda

Le roi n’a pas du tout apprécié l’agression dont a été victime le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane  le samedi 5 mars 2016 à l’école des hautes études de management (HEM) de Oujda par des étudiants alors qu’il était invité à faire une conférence. 

Selon le quotidien Al Massae du mardi 8 mars 2016, le souverain a manifesté sa colère et donné ses instructions pour assurer une protection rapprochée obligatoire à Benkirane, aussi bien lors de ses déplacements officiels que privés. Le quotidien ajoute qu’une surveillance quotidienne entourera également la résidence du chef du gouvernement de peur de voir les manifestations cibler sa demeure.
Al Massae précise selon ses sources qu’il ya eu « réactivation » de la stratégie de la protection des responsables et des personnalités diplomatiques. A cet égard, le quotidien rappelle que Benkirane et le ministre de l’intérieur, Mohamed Hassad et son homologue, Mustapha Ramid, ministre de la justice et des libertés, se déplacent déjà en voitures blindées tout en relevant que »Benkirane avait choisi de ne pas bénéficier de garde rapprochée ».
Une surveillance permanente des résidences privées de ministres et hauts responsables est entrée en vigueur pour parer à toute agression ou dépassement.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page