Le récit hollywoodien de la course poursuite au quartier de l’Oasis (VIDEO)

C’est un véritable film d’action auquel ont eu droit les habitants du quartier de l’Oasis lundi soir, à cause d’un homme armé, qui en avait après tout le monde. Il n’a pas fallu beaucoup de temps aux agents de police pour découvrir qu’il n’était pas dans un état normal, surtout qu’il n’a pas été intimidé par les tirs de sommation, censés le calmer.

Un jeune homme a semé la terreur dans le quartier de l’Oasis à Casablanca avant d’être mis hors état de nuire par la police. Dans sa folle course, l’homme a blessé des passants, dont l’état n’inquiète pas les médecins. Il a aussi blessé des agents de police qui essayaient de le calmer pour pouvoir lui enlever son arme blanche.

“Une balle, une vraie, dans le genou, mais il continuait de courir, menaçant ainsi les habitants du quartier. Une deuxième balle… Le jeune homme est parti se réfugier dans un centre sportif occupé déjà par environ  200 personnes qui assistaient à une manifestation sportive”, affirme un témoin.

La course poursuite rocambolesque s’est donc poursuivie dans ce centre. “C’était la panique à cause de la menace que représentait le jeune homme, encore debout et déterminé à blesser les gens”.

“Les agents de police, dont un qui était déjà blessé à la tête, parce qu’il avait essayé d’intervenir et désarmer le suspect, n’ont pas eu d’autre choix que de lui tirer de nouveau dessus”, ajoute notre source. C’est une balle au ventre qui a finalement eu raison de l’homme qui est aujourd’hui en soins au CHU de Casablanca.

Toujours selon nos sources, le jeune homme est un ancien étudiant en médecine qui a dû quitter ses études suite à une grave maladie mentale. Il a même eu droit à une hospitalisation au sein du service psychiatrique de Casablanca. Lors de la course poursuite, deux hommes ont été touchés par les débris de balles tirées dans le centre sportif. Nos sources nous ont déclaré que l’un des deux a déjà quitté l’hôpital où il a reçu les soins nécessaires. Le second est toujours en observation, mais son état n’est pas inquiétant.

Le communiqué de la Wilaya de Casablanca qui confirme l’information est clair: l’homme incarnait un danger pour lui-même et pour les autres.

Khouloud Kebali

Articles similaires

Suggestions d’articles

Les premiers mots de Leila après sa sortie de prison (VIDEO)

Le tribunal de première instance d’Aïn Sebaâ a finalement décidé, ce lundi, de poursuivre la jeune femme, accusée de chantage par un avocat, en état de liberté.