Le président du Groupe parlementaire France-Maroc dans de sales draps

Le président du groupe parlementaire France-Maroc à l’hémicycle français, Mustapha Laabid est dans de sales draps. En effet, le parquet de la ville de Rennes a décidé vendredi 1er février de le poursuivre en justice « pour abus de confiance ».

Le député LREM est accusé « d’avoir utilisé à des fins personnelles des fonds de l’association Collectif Intermède qu’il présidait jusqu’à son élection en 2017 », rapporte l’Agence France Presse.

Laabid aurait utilisé la somme de 21.930 euros, pour payer des repas dans des restaurants, faire des achats ou encore se payer des nuits d’hôtels. « Les faits auraient été commis à Rennes, Paris et Marrakech , entre 2015 et fin 2017 », ajoute l’AFP. Il sera entendu par le juge lors à d’une audience au tribunal correctionnel de Rennes le 5 mars prochain.

Interrogé par Le Monde en mai 2018, lorsque l’affaire avait tout juste éclaté, Mustapha Laabid avait tenu à se défendre. « Ce qu’on me demande de justifier, ce sont les achats effectués par l’association, déclare-t-il, sachant que 80% de ces frais concernent l’alimentaire, des chips achetées pour le collectif et des McDo payés à des jeunes des quartiers ».

« En quinze ans, affirme le député, un seul retrait de 400 euros a été fait sur le compte de l’association. Si j’ai payé une nuit d’hôtel au Maroc avec la carte de l’association, c’est parce que la mienne ne fonctionnait pas. J’entends justifier toutes mes dépenses et souligner que, pendant toutes ces années, des actions concrètes ont été conduites par le Collectif Intermède », a ajouté Laabid.

A.K.A


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page