Le président algérien s’acharne sur le Maroc et devient la risée de la Toile

Abdelmajid Tebboune a accordé, dimanche, une interview à des médias locaux, où il est revenu, entres autres, sur les tensions avec le Maroc et la crise avec la France. Et comme à son habitude, le président algérien a craché son venin sur le Royaume, tentant de détourner l’attention sur les problèmes internes de son pays.

Dans un langage loin d’être digne d’un chef d’Etat, Tebboune a tiré à boulets rouges sur le Maroc, avec des menaces sans fondement. En quelques heures seulement, il est devenu la risée de la Toile à cause de ses propos totalement insensés.

«Celui qui nous cherche, nous trouve. Nous ne cherchons personne. Nous connaissons la valeur de la guerre et du baroud. Nous sommes des résistants. L’Algérie a toujours aspiré à la paix.  Maintenant, je jure, en tant que président que tous ceux qui tenteront d’agresser notre pays regretteront d’être venus au monde. Nous n’avons peur de personne…», a menacé un Tebboune tyrannique et autoritaire, ne ratant jamais l’occasion d’exprimer sa haine envers le Maroc.

Le président algérien a également indiqué refuser toute médiation entre l’Algérie et le Royaume. «On ne peut pas mettre l’agresseur et la victime sur un pied d’égalité. On n’est pas le méchant de l’histoire. On n’a jamais porté atteinte à l’intégrité territoriale du Maroc», a-t-il souligné, accusant même le Royaume d’avoir agressé l’Algérie en 1963, à l’aide d’hélicoptères et de chars «alors que nous n’avions n’avait pas d’armée à l’époque», ajoute Tebboune dont le pays vit au rythme d’une décroissance économique sur fond d’arrestations de citoyens épris de changements profonds.

Ce chef d’Etat a oublié que l’Algérie a mis sa diplomatie et ses médias au service des séparatistes et parrainé les dirigeants du front en les accueillant sur son territoire…. Et pour clôturer son lot de mensonges, Tebboun a indiqué que le Maroc et la France sont derrière les incendies qui ont ravagé la Kabylie. Non, ce n’est pas une blague.

Comme constaté par plusieurs politologues, le régime militaire algérien a pour habitude de chercher toujours un ennemi extérieur, afin d’externaliser ses problèmes et justifier ses lacunes et agissements, allant même jusqu’à s’inventer des « histoires totalement incroyables ».

N.M.


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page