Le prédicateur Raissouni s’insurge contre BBC Arabic

Le prédicateur Ahmed Raissouni, vice-président de l’Union internationale des oulémas musulmans, entre autres titres et attributions islamistes, en veut à la chaîne arabe londonienne, BBC.

Celle-ci, dans l’émission « Trending », animée par Rania Attar, a évoqué une fatwa nécrologique sur l’autorisation religieuse de « faire un dernier gros câlin à son  épouse décédée », avant de la mettre à six pieds sous terre! Fatwa macabre que BBC avait faussement attribuée à Raissouni.

Ce dernier n’a pas manqué de réagir, rapporte nos confrères du site Al3omk.com, en adressant une correspondance au directeur du service arabophone où il crie à la désinformation et à la diffamation. Que cela soit à propos de la fatwa incriminée ou de l’existence de son nom dans les listes des personnes présumées être des terroristes. « Ces affabulations , écrit Raissouni, font aussi bien du tort à votre chaîne qu’à ma propre personne. Je tenais à vous le signaler afin que vous preniez les mesures nécessaires pour rectifier le tir « .

Et la réponse de BBC Arabic Television n’a pas tardé: tout en exprimant ses regrets, la chaîne a imputé cette « méprise » à la confusion non préméditée entre le nom du prédicateur et celui de son confrère, le controversé Zemzami, véritable auteur de cette ignominie faite  fatwa nécrologique. De même que le responsable du service arabophone de la chaîne britannique a affirmé avoir contacté l’un des proches de Raissouni dans le but d’expliquer cette déplorable méprise. Et d’ajouter que la vidéo en question sera retirée de You Tube, avant de s’adresser directement au vice-président de l’Union internationale des oulémas musulmans: « Je vous téléphonerai pour vous entretenir du sujet en espérant vous entendre sur tout questionnement ou autre éclaircissement sur cette malencontreuse erreur ».

De son côté, Ahmed Raissouni a révélé au site Al3omk.com que certains spécialistes lui ont conseillé de porter l’affaire devant la Haute autorité de la communication audiovisuelle du Royaume-Uni, ainsi que de déposer plainte auprès de la justice britannique. Mais il dit s’être contenté de l’initiative entreprise par BBC Arabic Television et souhaiter que, dorénavant, de pareilles méprises ne se reproduisent plus.

Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page