Le Polisario préoccupé par les déclarations de Florence Parly

Les séparatistes et leur mentor algérien sont fébriles et préoccupés par les récentes déclarations de la ministre française des Armées, selon le quotidien Al Massae de ce lundi 11 mars.
En effet, Florence Parly a prédit, lors de son intervention à la Conférence sur la sécurité, à Munich, que le conflit autour du Sahara marocain sera définitivement réglé avant 2020. L’inquiétude polisarienne et de ses acolytes est d’autant plus grande après que les USA avaient décidé que les aides allouées au Royaume concernent aussi le développement socio-économique de nos provinces du sud. Ajoutons à cela la décision, officielle, des Nations Unies de la tenue de la deuxième table ronde des pourparlers, prévue dans quelques jours à Genève. A rappeler que les parties concernées sont le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le Front Polisario.
Le journal ajoute que Florence Parly a réitéré l’engagement de la France aux côtés de l’instance onusienne à trouver une solution juste et équitable au conflit du Sahara. Et ce, dans le souci de garantir paix et quiétude dans la région du Sahel et au Sahara et de promouvoir, ainsi, leur développement économique.
Les déclarations de la ministre des Armées n’étaient pas pour plaire aux séparatistes qui la considèrent comme une « machination » française. Ceci, pense le Polisario, en perspective de la fin du mandat de Trump et du départ de son conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, qui a un avis tranché sur l’affaire du Sahara.
Quant à l’Algérie, elle s’est empressée d’envoyer son ministre des Affaires étrangères rencontrer secrètement, à Berlin, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU. Cette initiative, croit-on, a pour dessein d’éviter à son pays de participer à la seconde Table ronde des pourparlers.
Larbi Alaoui


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page