Le polisario ne digère pas la dernière gifle espagnole

Le ministère des Affaires étrangères et le parlement espagnol avaient rejeté une demande du parti d’extrême-gauche, Podemos, d’accueillir une rencontre de soutien au Polisario dans la “salle constitutionnelle” du Congrès des députés (Chambre basse du Parlement espagnol)”.

Une marche s’en était suivie à Madrid et une centaine de personnes (dont 70% d’Espagnols) avaient manifesté dans des ruelles de Madrid au nom de la pseudo-rasd. Mais à titre de marche ce fut en fait une émeute et le chaos après des échauffourées.

La dernière des séparatistes est ni plus ni moins, un acte de chantage à l’encontre de l’Espagne, à la suite de ce refus, selon le quotidien arabophone Al-Massae qui relate l’information dans son édition de lundi. Les dirigeants du Polisario, n’ayant pas digéré que leur demande soit rejetée, ont signifié du coup, leur mécontentement par un soutien total à la sécession de la Catalogne.

La volonté de l’Espagne de maintenir ses relations avec le Maroc, a déclaré le journal, est sans équivoques. Ce ne sont pas les bouderies d’une pseudo-rasd qui les fera dévier de l’axe Madrid-Rabat.

M.J.K.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page