Le Pôle universitaire de la région Rabat-Salé-Kénitra voit le jour

Le Pôle universitaire régional de Rabat-Salé-Kénitra (PUR-RSK) a été lancé ce samedi à Rabat lors de la 10ème étape des Assises régionales du Plan national d’accélération de la transformation de l’écosystème de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation (PACTE ESRI 2030).

Une convention a été signée dans ce sens par les présidents des quatre universités de la région RSK, à savoir l’Université Mohammed V de Rabat (UM5), l’Université Ibn-Tofail de Kenitra (UIT), l’Université internationale de Rabat (UIR) et l’Université internationale Abulcasis des sciences de la santé (UIASS), afin de favoriser l’officialisation du Pôle universitaire de la région RSK (PUR RSK) et de consacrer l’excellence académique et scientifique.

Ce consortium académique est destiné à faire du Maroc et de la région RSK l’une des plateformes africaines de l’économie de la connaissance, ainsi qu’un hub High-tech continental voire international.

Intervenant au nom des présidents du PUR-RSK, le président de l’Université internationale de Rabat Noureddine Mouaddib a souligné que le nouveau pôle permettra, entre autres, de positionner la région en tant que leader universitaire continental, de développer la recherche et développement R&D de pointe, de servir les projets alignés sur les priorités nationales, et de mutualiser les infrastructures, les équipements et les ressources, tout en développant une offre de formation diversifiée et orientée vers l’employabilité.

Côté chiffres, le président de l’UIR a fait état de plus de 41 établissements relevant de ce nouveau PUR-RSK avec plus de 3.400 enseignants et plus de 2.000 cadres administratifs, pour plus de 190.000 étudiants et 26.000 diplômés dans 900 filières. Pour ce qui est de la recherche et de l’innovation, le PUR-RSK représente un leader national en la matière dans la majorité des classements internationaux, s’est-il félicité, notant à cet égard que 135 dépôts de brevets ont été réalisés par les 4 universités relevant du pôle en 2021, soit 50% des dépôts universitaires au niveau national.

Mouaddib s’est penché par la suite sur les perspectives de développement du PUR-RSK, notamment la gouvernance, le financement ainsi que la création d’instituts de recherche thématique (IRT) et la mise en place d’incubateurs /accélérateurs du PUR.

Les retombées régionales et nationales ne sont pas en reste dans cette dynamique, puisque les responsables du pôle universitaire régional ambitionnent d’en faire le 1er Pôle universitaire continental avec des retombées scientifiques, technologiques, économiques et socio-culturelles.

Ont pris part à cette cérémonie tenue à l’École Mohammadia d’Ingénieurs (EMI), le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Abdellatif Miraoui, le Wali et le président de la région RSK ainsi que plusieurs acteurs économiques et de la société civile.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page