Le petit Rayan a succombé à ses blessures

Malgré les efforts inlassables des équipes de sauvetage, le petit Rayan, bloqué dans un puits asséché depuis mardi dernier dans la commune de Tamorot (province de Chefchaouen), a été retrouvé mort. L’information a été confirmée par un communiqué du Cabinet royal.

Voici l’intégralité du communiqué:

« Suite au tragique incident qui a coûté la vie à l’enfant Rayan Aourram, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu Le préserve, a eu un appel téléphonique avec M. Khaled Aourram et Mme Ouassima Kharchich, parents du défunt décédé suite à sa chute dans un puits.

En cette douloureuse circonstance, Sa Majesté le Roi, que Dieu L’assiste, a exprimé Ses plus vives condoléances et Sa sincère compassion à l’ensemble des membres de la famille du défunt en cette douloureuse épreuve, la volonté divine étant imparable, implorant le Tout-Puissant de l’accueillir en Sa sainte miséricorde et dans Son vaste paradis, et d’accorder patience et réconfort à sa famille qui a perdu son enfant.

SM le Roi, que Dieu Le glorifie, a assuré qu’Il a suivi de près les développements de ce douloureux incident et qu’Il avait donné Ses Hautes Instructions aux autorités concernées pour prendre les mesures nécessaires et de déployer tous les efforts possibles afin de sauver le défunt, mais la volonté de Dieu étant imparable, l’enfant a répondu à l’appel du Très-Haut.

Le Souverain, que Dieu Le préserve, a exprimé Sa considération pour les efforts inlassables consentis par les différentes autorités, forces publiques, et acteurs associatifs, ainsi que pour l’élan de solidarité et la large sympathie exprimés à l’égard de la famille du défunt par les différentes catégories et familles marocaines, dans cette douloureuse circonstance.

En conclusion, Sa Majesté le Roi a assuré la famille du défunt de Sa Haute bienveillance et de Sa Haute Sollicitude ».


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page