Le père de Aya accuse les médecins d’avoir voulu faire le buzz

Aya, l’adolescente atteinte du syndrome Prader-Willi, provoquant une obésité morbide, qui avait suscité la compassion de tous il y a quelques mois, n’est plus suivie par les médecins comme cela avait été largement diffusé par les médias et les réseaux sociaux.

C’est à ce sujet que le père de la jeune fille, Khalid Fali, est entré en conflit avec le Dr Karim Tazi, le médecin traitant qui s’est porté volontaire pour lui fournir tous les soins requis jusqu’à sa réadaptation sociale. Dans des déclarations à nos confrères d’Alyaoum24, le père a insisté sur l’exploitation de sa fille à des fins purement publicitaires, loin du côté humain…

Il a ajouté que Docteur Tazi lui avait promis que non seulement il allait s’occuper de la santé physique de Aya mais également de son bien-être, et qu’il allait l’inscrire dans un centre spécialisé en travaux artistiques pour occuper son temps libre, « mais rien de tout cela n’a été fait » d’après lui.

La jeune fille pesait 196 kg au début de son traitement, elle s’est stabilisée à 140 kg après quelques mois de suivi. Aujourd’hui, un mois après avoir quitté la clinique, son père affirme qu’elle a encore besoin du suivi médical et du programme journalier qui lui était imposé et qu’elle ne peut pas le suivre à la maison.

« Elle avait un emploi du temps organisé de 8h à 18h tous les jours. Maintenant qu’elle est à la maison de nouveau, elle passe le plus clair de son temps devant la télévision et pense tout le temps à manger, ce qui est tout à fait normal », a-t-il ajouté.

Le Site info a contacté le docteur Karim Tazi afin d’avoir sa version des faits concernant les allégations de Khalid Fali. Il a déclaré qu’il refusait d’entrer dans cette polémique, et que le père avait des raisons particulières le poussant à faire de tels propos. Il a néanmoins fait une courte déclaration, clamant sa bonne foi vis-à-vis de Aya :

« Aya est une charmante fille. Nous l’avons traitée, fait un bilan, un diagnostic.. et même réparé ses dents. C’était une initiative personnelle, purement bénévole. Mais son père a décidé de faire du bruit, tout cela pour de l’argent.. Je ne veux pas entrer dans la polémique ». Affaire à suivre.

Fédoua Ennajy


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page