Le pape François, Macron, Jack Lang…ils ont rendu hommage au petit Rayan

Un élan de solidarité et une pluie d’hommages ont afflué en Europe, suite au tragique incident qui a coûté la vie à l’enfant Rayan Aourram, tombé dans un puits dans la commune de Tamorot, dans la province de Chefchaouen.

Au Vatican, le pape François a exprimé, dimanche, sa tristesse suite au décès tragique du petit garçon, félicitant le peuple marocain pour sa solidarité.

Le pape a également fait part de sa gratitude envers les secouristes qui ont tout fait pour sauver l’enfant, regrettant que leurs efforts inlassables n’ont pas abouti à le sortir sain et sauf.

Le Président Emmanuel Macron a pour sa part affirmé « partager la peine de la famille et du peuple marocain ». « Je veux dire à la famille du petit Rayan et au peuple marocain que nous partageons leur peine », a écrit le chef de l’État français sur Facebook.

Dans une déclaration à la MAP, le Président de l’Institut du Monde Arabe (IMA), Jack Lang a affirmé ressentir « un immense chagrin », suite à la disparition du petit Rayan. « Solidarité avec le peuple marocain soudé autour de Rayan et de sa famille. Admiration pour les autorités marocaines », a dit M. Lang.

« Au nom du groupe interparlementaire d’Amitié, solidarité avec le peuple Marocain après le décès tragique du petit Rayan. Pensées à la famille », a réagi sur Twitter Christian Cambon, président du groupe d’amitié France Maroc du Sénat.

« Comme beaucoup au Maroc, en France et partout dans le monde, j’adresse avec émotion mes pensées à la mémoire du petit Rayan, à sa famille et ses proches, aux sauveteurs qui ont tout tenté », a écrit, également sur Twitter, la ministre déléguée auprès du Ministère de l’Intérieur chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa.

Plusieurs personnalités politiques et de la société civile en France ont également réagi à la disparition du petit Rayan.

« Paix à l’âme de Rayan, petit garçon si courageux. Quelle tristesse ! Pensées tendres et prières pour ses parents. Immense respect et admiration aux secouristes marocains. De tout cœur avec le Maroc et les Marocains », a écrit sur Twitter l’ancienne ministre Rachida Dati.

Yannick Jadot, candidat écologiste à la présidentielle française, a aussi réagi sur Twitter exprimant ses « pensées à Rayan, sa famille et le peuple marocain qui le pleure ».

Anne Hidalgo, candidate PS à la présidentielle et maire de Paris, témoigne elle aussi de son « immense tristesse ». « Toute mon affection et mon soutien à la famille du petit Rayan et à ceux qui ont tout tenté pour le sauver », a-t-elle dit.

« C’est le cœur brisé que j’apprends le décès du petit Rayan qui a eu une force incroyable ces derniers jours. Il est tombé dans ce puits et nos cœurs avec. Ce petit ange restera gravé à tout jamais dans nos cœurs. Mes pensées émues pour sa famille. Qu’il repose en paix », a réagi sur Twitter Latifa Ibn Ziaten, Présidente de l’association IMAD Ibn Ziaten pour la Jeunesse et la Paix, qui a illustré son tweet d’un joli dessin où apparaît le visage de Rayan.

La porte-parole du gouvernement britannique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, Rosie Dyas, a présenté ses condoléances à la famille de Rayan, au peuple et au gouvernement marocains, ainsi qu’à l’ensemble du monde arabe, implorant Dieu d’entourer le défunt de sa miséricorde.

Les écrivains Ian Redpath et Jeremy Chopra habitués à laisser des messages inspirants sur les panneaux du métro londonien, ont dédié un texte dimanche au jeune garçon dans lequel ils saluent le courage de Rayan « dont le nom ne sera jamais oublié ».

« Il est difficile de trouver les mots justes pour cette tragédie qui brise le cœur. Si l’amour et l’espoir suffisaient à te sauver en ce moment, tu serais chez toi », ont-ils écrit, émettant le vœu de voir le petit « en sécurité et à jamais protégé par la lumière du paradis ». « Nous envoyons notre amour et nos prières à Rayan, à sa famille et à ses amis, aux équipes de sauvetage et au peuple marocain », peut-on lire sur un panneau de la station North Greenwich, à l’est de Londres. En Italie, l’agence de presse « Nova » rapporte que le ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Luigi Di Maio, a présenté ses sincères condoléances au ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita et à la famille de Rayan, affirmant que l’Italie a été touchée par l’histoire tragique de ce petit enfant.

Plusieurs responsables politiques ont également réagi via des tweets.

« Nous avons prié et espéré un miracle. Le Maroc n’est pas le seul à pleurer Rayan », a écrit la sénatrice italienne Daniela Santanche.

De son côté, la députée Maria Cristina Caretta a souligné que Rayan ravive le drame d’Alfredino Rampi, un garçon italien âgé de 6 ans piégé dans un puits pendant trois jours avant de mourir. “Les mêmes espoirs et la même fin terrible malheureusement”, a-t-elle tweeté.

L’écrivain et politologue Marco Baratto a exprimé à son tour ses condoléances, dans un tweet, au « peuple marocain qui a fait preuve d’unité et de solidarité ».

Les équipes de sauvetage ont réussi, samedi soir, après 5 jours d’efforts continus, à extraire l’enfant Rayan Aourram du puits de 32 mètres de profondeur dans lequel il était bloqué.

Suite à ce tragique incident, SM le Roi Mohammed VI a eu un appel téléphonique avec les parents du petit Rayan au cours duquel le Souverain a exprimé Ses plus vives condoléances et Sa sincère compassion à l’ensemble des membres de la famille du défunt en cette douloureuse épreuve, la volonté divine étant imparable, implorant le Tout-Puissant de l’accueillir en Sa sainte miséricorde et dans Son vaste paradis, et d’accorder patience et réconfort à sa famille.

Un communiqué du Cabinet Royal précise que SM le Roi a assuré qu’Il a suivi de près les développements de ce douloureux incident et qu’Il avait donné Ses Hautes Instructions aux autorités concernées pour prendre les mesures nécessaires et de déployer tous les efforts possibles afin de sauver le défunt, mais la volonté de Dieu étant imparable, l’enfant a répondu à l’appel du Très-Haut.

Le Souverain a également exprimé Sa considération pour les efforts inlassables consentis par les différentes autorités, forces publiques, et acteurs associatifs, ainsi que pour l’élan de solidarité et la large sympathie exprimés à l’égard de la famille du défunt par les différentes catégories et familles marocaines, dans cette douloureuse circonstance.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page