Le mouvement amazighe présente un mémorandum à Saad Eddine El Othmani

L’initiative civile en vue de la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe a organisé un conférence ce mardi à Rabat pour présenter son mémorandum qu’elle soumettra au gouvernement.

Cette organisation qui réunit près de 800 associations a préparé un document en guise d’amendement de la loi organique de la langue amazighe.

C’est un contre-projet à celui du gouvernement précédent qui a tergiversé sur la question de la place de la langue et de la culture amazighes dans la société marocaine. Tour à tour, Ahmer Arahmouch, Ahmed Assid et Lhoucine Ait Bahsine, ont exposé les grandes lignes de leur projet qualifié de « projet de l’espoir » face à celui qu’a adopté l’équipe de Benkirane et qui a été considéré comme celui du désespoir en violation flagrante des dispositions de la Constitution qui consacre l’égalité entre les deux langues officielles du Royaume, que sont la langue arabe et la langue amazighe.

D’ailleurs, dans leur plaidoirie en faveur des droits légitimes de voir la langue amazighe occuper la place qui lui revient, les intervenants ont indiqué que les amendements ont concerné 30 articles des 35 que contient le projet gouvernemental de la loi organique. Ils en appellent à l’adoption d’une démarche participative que le précédent gouvernement avait ignorée.

Cette contre-offensive du mouvement amazighe intervient alors que le Chef de gouvernement Saad Eddine El Othmani, lui-même d’origine amazighe, semble plus sensible à cette question que son prédécesseur.

S.L.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

La loi de finances rectificative au menu du Conseil de gouvernement

Un Conseil de gouvernement se tient mardi sous la présidence du chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani.