Le message touchant de Aïcha Chenna à Hajar Raissouni

Mercredi dernier, le ministère de la Justice a annoncé, via un communiqué, la décision du roi Mohammed VI de gracier la journaliste Hajar Raissouni, poursuivie pour relations sexuelles hors mariage et avortement illégal.

Quelques heures après cette bonne nouvelle, la présidente de l’association Solidarité féminine Aicha Chenna a adressé un message touchant à la jeune femme, déplorant la campagne diffamatoire dont elle a été victime depuis le début de cette affaire.

«J’ai envie d’enlacer Hajar et de lui dire d’être courageuse. Comment va-t-elle continuer à vivre après tout ce qu’elle a subi ? On connaît tous notre société. Etre une femme au Maroc, c’est subir ce genre d’injustices. Je n’ai jamais été avec l’avortement mais il est temps d’ouvrir un vrai débat à ce sujet. Je serai avec le changement qui sera voulu par tout le monde», a assuré la militante.

La jeune journaliste avait été condamnée par le Tribunal de première instance de Rabat, à un an de prison ferme assorti d’une amende de 500 dirhams. Poursuivi dans le cadre de la même affaire, son fiancé de nationalité soudanaise a écopé de la même peine.

Pour sa part, le médecin poursuivi pour avoir pratiqué l’avortement a été condamné à deux ans de prison ferme avec interdiction d’exercer pendant 24 mois. Sa secrétaire a écopé, quant à elle, de huit mois de prison avec sursis. Par ailleurs, une peine d’un an d’emprisonnement avec sursis a été prononcée à l’encontre de l’anesthésiste.

N.M.

 

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page