Le Marocain Rachid Yazami répond à cinq questions sur les explosions qui ont secoué Beyrouth

Voici cinq questions au physico-chimiste marocain et inventeur de l’anode graphite pour les batteries lithium-ion, Rachid Yazami au sujet de l’explosion de Beyrouth.

Comment expliquez-vous l’explosion de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium à Beyrouth ?

Il est connu des étudiants en premier cycle de chimie que le nitrate d’ammonium est l’un des plus grands explosifs au monde. C’est un matériau métastable qui, en théorie, peut exploser à n’importe quel moment, c’est dire qu’il faut toujours le surveiller.

Je n’en reviens toujours pas qu’une telle quantité de nitrate d’ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth, sans surveillance et en si grande quantité: 2750 tonnes ! Il s’agit d’une négligence totale.

Qu’est-ce qui fait que le nitrate d’ammonium peut exploser?

L’eau peut dissoudre le nitrate, un simple mégot, une source de chaleur, une température locale de plus de 60°C, peuvent contribuer à déclencher une réaction en chaîne. En chimie, on appelle cela une réaction d’oxydoréduction. Dans la molécule de l’azote, il y a une forme d’oxydant d’azote et une forme ammonium réductrice d’azote. L’espèce chimique qui capte les électrons est appelée « oxydant » ; celle qui les cède, « réducteur ». Combinées, les deux formes peuvent déclencher une grande explosion.

Dans quelles conditions doit être stocké le nitrate d’ammonium?

Il faut respecter les conditions de son stockage, éviter qu’il soit exposé à la lumière, à toute source de chaleur, éviter l’humidité, surveiller le moindre changement de température grâce à des caméras thermiques, éviter de rassembler de grandes quantités dans un même endroit.

Un grand accident causé par cette substance s’était produit à Toulouse en 2001, mais avec des quantités dix fois moins importantes que celles constatées à Beyrouth.

La situation politique au Liban a-t-elle contribué à ce drame?

À Beyrouth, la moitié de la ville s’est effondrée. La méga explosion a causé plusieurs morts et des centaines de blessés, sans parler des personnes se retrouvant sans domicile.

Il faut dire que la situation à Beyrouth était très instable. Crise politique, crise économique marquée par une inflation, la livre libanaise a perdu plus de 90% de sa valeur, plusieurs personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté. Peut être que le Liban n’avait tout simplement pas les moyens de surveiller ce dépôt de nitrate d’ammonium comme il faut.

Quelles sont les différentes utilisations du nitrate d’ammonium?

Il est utilisé dans beaucoup de secteurs. Une fois contrôlé, le nitrate d’ammonium est très utile. Mais c’est comme le gaz, il doit être manipulé avec beaucoup de précaution, c’est connu, cela fait partie des b.a.-ba.

Il est utilisé comme engrais après avoir subi des transformations et des manipulations chimiques. Il peut aussi être utilisé comme explosif aussi bien dans les travaux publics que dans le domaine militaire.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Liban: le nouveau Premier ministre jette l’éponge

Le Premier ministre libanais désigné Moustapha Adib a renoncé ce samedi à former un nouveau gouvernement, évoquant son "incapacité" à réaliser les aspirations des Libanais pour un cabinet réformiste.