Le Maroc ne veut plus de “chiens dangereux”

Lors de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, sous le présidence de Saâeddine El Othmani, le décret de loi numéro 2-18-246 a été adopté en conformité avec l’article 2 de la loi 56-12. Ledit décret concerne “la prévention et protection des personnes contre les dangers encourus du fait de certaines races canines potentiellement dangereuses”.
A l’issue du Conseil, le ministre chargé des Relations avec le Parlement et de la société civile, et porte parole du gouvernement, a déclaré que ledit décret, proposé par le ministre de l’Intérieur, a été soumis à l’approbation commune des autorités de l’Intérieur et à celles de l’Agriculture Et ce, afin de répertorier les races de chiens dangereux concernés.
Mustapha El Khalfi a ajouté que ce décret de loi permettra l’application efficiente de la loi précitée et de sanctionner les contrevenants. Ces derniers sont ceux qui enfreignent la loi en élevant possédant, vendant, important ou exportant ces races de chiens potentiellement réputés dangereux.
L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo: jusqu’à 44 degrés ce mardi au Maroc

Les prévisions météorologiques pour la journée du mardi 26 mai 2020, établies par la Direction de la météorologie nationale.