Le Maroc lancera très prochainement son deuxième satellite espion

Un an après le lancement du satellite d’observation « Mohammed VI-A », le Maroc s’apprête à lancer un deuxième sous le nom de « Mohammed VI-B ».

Selon Al Massae qui rapporte l’information dans sa livraison de ce week-end, le Royaume a entamé les préparatifs en vue du lancement de ce nouveau bijou technologique le 20 novembre courant.

Placé à près de 700 km au-dessus de la terre, ce satellite à usage civil et militaire, visera à traquer les groupes terroristes et à surveiller les frontières, notamment à travers la lutte contre l’immigration clandestine et toute sorte de contrebande.

Ce nouvel appareil, petit de taille (1,25m de long sur 0,73 de marge), dispose d’un GPS très pointu et sera capable de faire le tour de la terre en 100 minutes seulement. Grâce à ses miroirs photovoltaïques, l’appareil, qui devrait “vivre” entre 15 et 30 ans dans l’espace, pourra puiser son énergie du soleil et livrer 1000 images par jour aux équipes du Centre royal de télédétection spatiale (CRTS) et du Centre royal d’études et de recherches spatiales (CRERS).

Commandés en 2013 et réalisé par le consortium Thales Alenia Space et Airbus, les deux satellites travailleront désormais en binôme afin de suivre les activités agricoles, prévoir les catastrophes naturelles, surveiller les évolutions environnementales mais surtout contrer la criminalité transfrontalière.

Rappelons que le satellite « Mohammed VI-A » avait été mis sur orbite depuis la Guyane, le 8 novembre 2017, lors d’une mission qui a duré 55 minutes et 33 secondes (du décollage à la séparation du satellite).

A.D.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page