Le Lycée Descartes de Rabat inaugure la salle Nour-Eddine Saïl (PHOTOS)

Le Lycée Descartes de Rabat vient d’inaugurer sa nouvelle salle audiovisuelle baptisée du nom de Nour-Eddine Saïl, rendant ainsi hommage à l’un des ténors du septième art marocain, qui aimait transmettre son savoir et sa passion aux jeunes.

A cette occasion, la stèle nominative de la nouvelle salle audiovisuelle a été dévoilée mercredi en présence d’une brochette de figures et de personnalités du monde de la culture et des médias, ainsi que de représentants du corps diplomatique accrédité à Rabat.

La cérémonie d’inauguration a été marquée par une série de témoignages autour des valeurs et du legs de feu Saïl, dont un discours du ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid.

« Il est impossible de convoquer ici seulement le philosophe, le cinéphile, le critique, le penseur et l’homme confluent de cultures et de pensées. L’érudition est en tout lieu chez Si Noureddine », a affirmé le ministre dans ce discours lu en son nom par Mustapha Taimi, secrétaire général du département de la Communication.

« Feu Noureddine Saïl est un bâtisseur dans l’âme emporté par un virus destructeur. Un homme qui a prouvé par ses mots et ses actes que la maîtrise et l’amour d’une langue n’est pas l’apanage d’un territoire ou d’une origine », a-t-il ajouté.

A travers lui, a poursuivi Bensaid, « l’esprit des Lumières a continué d’éclairer notre pays et plus encore, pour son engagement, pour sa grandeur d’âme et pour l’indépendance de sa pensée, il est aujourd’hui naturel de saluer sa mémoire au cœur d’une institution portant le nom de René Descartes », se disant « particulièrement honoré de rendre hommage à cet absent si présent, à cet absent lumineux, à ce cinéaste de l’audace, à cet homme du courage, à ce patriote de tous les instants dont je salue la mémoire autant que l’œuvre ».

« Figure de notre temps, Feu Nour-Eddine Saïl est également une figure d’un autre Temps, un moderniste convaincu, un patriote invétéré qui a fait du cinéma sa cause personnelle et son plus beau combat », a-t-il souligné.

Dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, Nadia Larguet, veuve de Feu Saïl, a partagé sa grande fierté de l’hommage rendu à son défunt époux, un homme qui était autant Français que Marocain et Marocain que Français qui aimait la liberté.

« Nous sommes extrêmement fiers. (…) Je trouve qu’il s’agit d’une très belle reconnaissance envers ceux qui ont énormément donné à ce pays que ce soit dans le cinéma, la télévision et la culture en général », s’est-elle félicité, en marge de la cérémonie d’inauguration.

Pour sa part, l’Ambassadrice de France au Maroc, Helène Le Gal s’est dite ravie d’avoir participé à l’inauguration de la salle Nour-Eddine Saïl, en rendant un hommage très fort au défunt.

Il s’agit d’un espace destiné aux jeunes élèves qui s’intéressent aux métiers de l’audiovisuel. « Je pense que, pour eux, avoir une salle qui porte le nom de Nour-Eddine Saïl sera une inspiration », a-t-elle dit, ajoutant que feu Saïl a « éclairé le Maroc de 2.000 façons par sa pensée, par ses films et par ses actions en faveur du cinéma marocain ».

Cette inauguration est aussi « une occasion de dire à quel point les relations culturelles entre le Maroc et la France sont profondes et touchent tous les secteurs », a poursuivi la diplomate, se disant « très heureuse de constater que cette culture nous réunit ».

De son côté, la proviseure du lycée Descartes, Najat Delpeyrat, a relevé que l’inauguration d’une salle baptisée du nom de Nour-Eddine Sail était « une évidence ». « Pour nous c’était une évidence. Il y a un groupe de travail qui s’est constitué pour faire une liste de personnalités aussi bien marocaines que françaises pour symboliser les valeurs que nous voulons transmettre à nos élèves (…) le nom de Nour-Eddine Saïl s’est imposé naturellement », a-t-elle dit, ajoutant que la nouvelle salle est dédiée aux élèves de la section cinéma-audiovisuel du Lycée Descartes qui fait partie des « rares établissements à proposer l’audiovisuel comme un enseignement de spécialité ».

Par ailleurs, la cérémonie d’inauguration a été marquée par la projection, notamment, d’un mini-documentaire dédié à l’œuvre de feu Nour-Eddine Saïl et de « Black Screen », un documentaire incisif sur le cinéma marocain vu par ses professionnels, signé Nadia Larguet.

Baptiser la salle audiovisuelle du lycée Descartes du nom de Nour-Eddine Saïl s’inscrit dans le cadre d’un projet du Lycée Descartes visant à renommer toutes ses salles pour qu’elles portent des noms de personnalités marocaines, au lieu de noms d’anciens personnels français du lycée.

Ce projet, validé par le Conseil d’établissement en novembre 2021, reflète la double culture maroco-française et la richesse culturelle, artistique, scientifique et académique des deux pays.

D’autres noms de personnalités marocaines sont attribués aux nouvelles salles du Lycée notamment, Rouicha pour la salle de musique et Chaïbia Talal pour la salle des arts plastiques.

Situé au cœur de la ville de Rabat, le lycée français Descartes accueille les élèves depuis 1963. Composé d’un collège, d’un lycée ainsi que des classes préparatoires (CPGE), il est le centre névralgique du « Pôle Rabat – Kénitra » qui comporte six autres établissements.

NH




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page