Le grand bilan de la tournée africaine effectuée par Mohammed VI

©MAP
Mardi, le Roi Mohammed VI a achevé sa nouvelle tournée en Afrique qui a permis de renforcer davantage le partenariat gagnant-gagnant et la coopération avec les pays frères. 

Entrepris juste après le retour du Royaume au sein de la famille institutionnelle africaine, entériné lors du 28ème Sommet de l’Union Africaine à Addis-Abeba, le nouveau périple royal qui a été entamé, le 1er février dernier par une visite officielle de deux jours en République du Soudan du Sud, a mené le Souverain respectivement au Ghana, en Zambie, en Guinée et en Côte d’Ivoire.

Le Royaume, 1er partenaire commercial 

Au cours de cette tournée réussie, pas moins de 75 conventions ont été ainsi ajoutées aux multiples accords qui hissent désormais le Royaume au rang du premier, sinon du principal partenaire commercial et économique des pays africains.

Durant la visite royale au Soudan du Sud, la première effectuée par le Souverain dans ce jeune Etat de l’Afrique de l’Est, neuf accords bilatéraux dans différents domaines de coopération ont été signés devant le Roi et le Président sud-soudanais, Salva Kiir Mayardit dont, en particulier, l’Accord consacrant l’engagement du Royaume à partager son expérience en termes d’urbanisation et du développement urbain, en vue de soutenir la construction d’une nouvelle cité.

A Accra, le cadre juridique de coopération bilatérale avec cet important pays d’Afrique de l’Ouest a été renforcé par la signature de pas moins de 25 conventions comprenant des accords gouvernementaux et ceux relatifs au partenariat public-privé dans différents domaines de coopération entre le Maroc et le Ghana.

Autre étape phare de la tournée royale, la visite officielle du Souverain en République de Zambie a été marquée, sur le plan économique, par la signature d’un total de 19 accords gouvernementaux et de partenariat économique entre les deux pays, paraphés à Lusaka devant le Roi et le président zambien, Edgar ChagwaLungu.

A Conakry, le partenariat du Royaume avec la République de Guinée s’est consolidé davantage par la signature de 8 nouveaux accords de coopération bilatérale qui reflètent, si besoin en est, la volonté décisive du Maroc de partager son expérience avec ce pays frère et ami, en particulier dans le domaine agricole, de gestion des ressources hydriques et de mise à niveau de la capitale du pays.

Si le partenariat économique entre le Maroc et la Côte d’Ivoire peut être cité désormais en modèle, la visite d’amitié et de travail effectuée par le Roi à Abidjan a constitué un nouveau jalon dans ces rapports exceptionnels tissés depuis longtemps entre les deux pays.

Au cours d’une cérémonie de présentation des travaux du Groupe d’Impulsion Economique (GIE) Côte d’Ivoire- Maroc, 14 conventions de partenariat économique, public-privé et privé-privé ont été ainsi signées devant le Roi Mohammed VI et le Président Alassane Dramane Ouattara.

L’un des moments phares de la visite d’amitié et de travail du Roi en Côte d’Ivoire reste, sans conteste, la cérémonie de présentation, devant le Souverain et le président Ouattara, de l’état d’avancement du projet de sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody qui a franchi des étapes importantes dans sa réalisation.

A cette occasion, le Roi et le Chef de l’Etat ivoirien ont présidé la cérémonie de signature d’un mémorandum d’entente relatif à la nouvelle phase de développement de la baie et de sa mise en valeur et fixant les modalités de mise en œuvre d’un programme de valorisation et d’exploitation de la Rive Plateau, du Parc Urbain de Cocody et de la Coulée verte du Banco.

A Juba, l’intérêt particulier accordé par le Roi au bien-être des populations locales a été illustré par la visite par le Souverain, accompagné du Président sud-soudanais, Salva Kiir Mayardit, de l’hôpital de campagne des Forces Armées Royales (FAR), déployé dans le cadre d’une mission humanitaire au profit des populations de la République du Soudan du Sud.

La convention relative à la mise à niveau de la ville de Conakry, signée devant le Roi et le président guinéen Alpha Condé, s’inscrit aussi dans la lignée de cet engagement du Royaume en faveur du bien-être des populations locales. Le projet permettra la réalisation d’actions prioritaires de mise à niveau des quartiers sous-équipés, de lutte contre l’insalubrité et d’amélioration de la voirie et de la trame viaire de la capitale guinéenne.

Le volet formation, qui répond à la forte volonté du Maroc de partager l’expertise qu’il a acquise dans des secteurs porteurs de richesses et d’emplois et de contribuer au développement et à la prospérité du citoyen africain, s’est illustré à travers le projet du complexe de formation professionnelle dont le chantier a été visité par le Souverain à Conakry, en Guinée, ainsi que par le Centre “Mohammed VI” de formation en médecine d’urgence du CHU de Yopougan, inauguré à Abidjan.

Rappelons enfin que le Roi Mohammed VI a accompli la prière du vendredi  à Conakry où il a donné, ainsi qu’à Abidjan,  le coup d’envoi des travaux de construction de deux nouvelles mosquées.

(avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Rabat: le général Louarak reçoit un haut gradé pakistanais

Sur Hautes Instructions du roi Mohammed VI, le général de corps d'Armée, Inspecteur Général des FAR, a reçu, ce jeudi au niveau de l'Etat-Major Général des FAR à Rabat, le général Qamar Javed Bajwa, Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre du Pakistan.