Le gendre de Donald Trump a été reçu par le roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI, accompagné du prince héritier Moulay El Hassan, a offert, ce mardi, à la Résidence Royale à Salé, un iftar en l’honneur de Jared Kushner, Conseiller principal du Président des Etats-Unis d’Amérique, qui effectue une visite au Maroc.

Auparavant, le Souverain a eu des entretiens avec Jared Kushner qui ont porté sur le renforcement du partenariat stratégique ancien, solide et multidimensionnel entre le Maroc et les Etats-Unis, ainsi que sur les évolutions et développements que connait la région de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient.

Ont pris part à cet iftar, du côté américain, Jason Greenblatt, représentant spécial pour les négociations internationales, et du côté marocain, le Conseiller royaux, Fouad Ali El Himma, et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita.

Une visite annoncée par la Maison Blanche

Jared Kushner se rend au Maroc dans le cadre d’une tournée qui le mènera également en Jordanie et en Israël, a annoncé ce mardi la Maison Blanche.

Selon l’AFP, qui cite CNN, cette tournée intervient un mois seulement avant l’annonce du volet économique du plan de paix israélo-palestinien tant attendu.

Et d’ajouter, selon des sources au sein de la maison blanche, que Kushner et son équipe mettront en exergue le volet économique du plan de paix, qui prévoit un investissement de plusieurs milliards de dollars dans la région pour stimuler les économies palestiniennes et environnantes si un accord de paix est conclu.

Toutefois, les responsables américains ne prévoient pas de partager les détails de la partie politique du plan durant la tournée, a indiqué un responsable de l’administration, mais ils écouteront les commentaires des responsables étrangers sur ces questions épineuses.

Les responsables de l’administration Trump n’ont donné aucun détail sur la partie politique du plan, que Kushner a appelé “document opérationnel approfondi”, et que Trump considère comme le “deal du siècle”. Les responsables américains espèrent susciter l’intérêt de toutes les parties en se concentrant sur les avantages économiques potentiels de leur plan de paix avant de s’attaquer aux problèmes les plus controversés tels que l’état palestinien et le statut de Jérusalem. La date de publication du plan reste incertaine. Il pourrait être annoncé cet été.

Pourquoi le choix du Maroc et de la Jordanie?

Le Maroc est une étape importante pour Kushner, étant donné que le roi Mohammed VI dirige un comité créé par l’Organisation de la coopération islamique, à savoir Bayt Mal Al Gods, qui cherche à protéger et à promouvoir Jérusalem en tant que centre religieux, architectural et culturel, explique CNN.

Et de rappeler que plus tôt cette année, le pape François et le roi Mohammed VI ont signé une déclaration commune déclarant que Jérusalem était “un symbole de la coexistence pacifique” pour les chrétiens, les juifs et les musulmans. En conséquence, le soutien du roi susciterait un symbolisme positif.

La Jordanie, où plus de la moitié de la population est d’origine palestinienne, constitue également une escale importante dans la tournée de Kushner.

A.K.A. et S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc: un armement russe qui déplaît aux Etats-Unis

Le Maroc pourrait rejoindre la liste de plusieurs pays désirant acquérir des S-400 russes.