Le gazage des Rifains à l’ordre du jour du parlement espagnol

L’utilisation du gaz par l’Espagne dans la guerre qu’elle a menée au Rif, ne s’est jamais effacée de la mémoire des habitants de cette région. Et pour cause, les séquelles de ce crime de guerre, commis par les troupes de Franco, sont toujours omniprésentes. Elles se présentent par un excès de pathologies cancéreuses chez les habitants, dont le taux dépasse de 3 à 4 fois les taux enregistrés à l’échelle nationale.

C’est ce qui a toujours guidé les associations rifaines à condamner les auteurs de ces crimes et demander compensation aux gouvernements espagnols successifs. Or, la question est d’une sensibilité telle, que la classe politique espagnole a toujours étouffé les débats sur cette question.

Mais, encore une fois, le parti radical catalan monte au créneau et dépose un projet de loi, prévoyant de condamner les agissements de l’armée de Franco dans les régions du nord du Maroc et une indemnisation de toutes les familles ayant subi le gazage systématiquement employé pour venir à bout de la résistance farouche des Rifains et de Abdelkrim Khattabi.

Ce projet de loi est, désormais, sur la table des députés espagnols. Les milliers de familles rifaines attendent avec espoir que leurs souffrances soient enfin reconnues.

T.J

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page