Le droit d’accès à l’information au cœur du débat à Oujda (VIDEO)

« Les critères d’évaluation du droit d’accès à l’information » est le thème d’une rencontre organisée, samedi à Oujda, par la Commission du droit d’accès à l’information (CDAI), à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de l’accès universel à l’information (28 septembre).

Cette rencontre, organisée en partenariat avec l’Université Mohammed Premier (UMP) d’Oujda, avec le soutien de la Wilaya de l’Oriental et la participation des collectivités territoriales relevant de la région de l’Oriental, a pour objectif de sensibiliser l’ensemble des intervenants et institutions concernées à la nécessité de respecter le droit d’accès à l’information et de remplir les critères d’évaluation mesurant le degré de mise en oeuvre de ce droit.

Intervenant à cette occasion, le président de la CDAI, Omar Seghrouchni a indiqué que cette rencontre se veut une occasion pour lancer une action structurée entre la CDAI, d’une part, et les collectivités territoriales de la région de l’Oriental, les chercheurs et les associations de la société civile, d’autre part, relevant que l’ensemble des citoyens sont égaux dans l’accès à ce droit et que toutes les institutions publiques doivent servir l’ensemble des citoyens sans exception.

Après avoir rappelé que le Maroc a été l’un des trois pays ayant proposé l’instauration d’une journée internationale célébrant le droit d’accès à l’information, M. Seghrouchni, également président de la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP), a souligné que cette rencontre s’inscrit dans le cadre des efforts déployés au niveau régional par la CDAI en vue de généraliser ce droit constitutionnel.

Il a aussi annoncé la création d’un réseau national regroupant les intervenants chargés du droit d’accès à l’information au niveau des collectivités territoriales à travers l’ensemble du territoire national, dans le but d’échanger les expériences et d’améliorer les pratiques liées à ce droit, notant qu’un autre réseau de ce type sera mis en place prochainement au niveau des tribunaux du Royaume.

De son côté, le wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, a rappelé que le droit d’accès à l’information fait partie des droits fondamentaux consacrés par la Constitution de 2011, et joue le rôle de levier pour la pratique de tous les autres droits.

Il a également relevé l’importance de l’accès à l’information pour la mise en oeuvre du Nouveau modèle de développement, tel que voulu par SM le Roi Mohammed VI, ainsi que le lien étroit entre la pratique de ce droit et le renforcement de l’ouverture et de la démocratie participative et le développement de la société du savoir citoyenne.

Pour sa part, le Médiateur du Royaume, Mohamed Benalilou, a souligné que le droit à l’information est un principe structurant pour le bon fonctionnement de l’administration et la transparence des services publics et constitue, de ce fait, une composante essentielle de l’édifice démocratique.

Les institutions et administrations publiques ont des compétences, des domaines d’intervention et des cadres organisationnels divers, mais doivent toutes considérer le droit d’accès à l’information comme un engagement juridique obligatoire qui doit encadrer leur fonctionnement interne, a-t-il estimé.

Le président de l’UMP, Yassine Zarhloule a, quant à lui, relevé le rôle du droit d’accès à l’information dans la moralisation de la vie publique, la consécration de la culture de transparence, la promotion des investissements et la corrélation entre la responsabilité et la reddition des comptes.

La célébration de la Journée internationale de l’accès universel à l’information constitue une occasion pour évaluer les acquis dans ce domaine et prospecter les pistes d’avenir, notamment en matière d’ouverture sur la recherche scientifique, en vue d’encadrer ce droit et bénéficier de ses retombées à l’échelle nationale et internationale, a-t-il ajouté.

Cette rencontre, tenue avec la participation de la vice-présidente du Conseil de la région de l’Oriental, Saliha Haji, de représentants du Conseil national de la presse et de plusieurs personnalités, a connu la présentation d’exposés et d’interventions sur la presse et le droit d’accès à l’information, les fondements et les dimensions de ce droit, le rôle des associations actives dans le domaine du handicap et les critères d’évaluation du droit d’accès à l’information.

Des ateliers ont également été organisés, portant sur l’information financière, l’information environnementale et les critères d’évaluation du droit d’accès à l’information.

La photo d’Achraf Hakimi avec sa mère fait réagir la FIFA






Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page