Le drame évité de justesse dans un quartier à Fès

Les éléments de la brigade antigang relevant de la préfecture de police de Fès ont été contraints vendredi, de brandir leurs armes de service sans en faire usage, pour arrêter un multirécidiviste qui a agressé des citoyens et mettait en danger les policiers à l’aide de l’arme blanche.

Une patrouille de police de secours était intervenue pour arrêter le suspect (24 ans) qui était sous l’effet de la drogue et menaçait les citoyens à l’aide d’armes blanches au quartier Oued Fès, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant que le mis en cause a opposé une résistance violente ce qui a contraint deux fonctionnaires de police à brandir leurs armes, permettant de neutraliser le suspect et saisir les armes blanches.

Le prévenu a été placé en garde vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet en vue d’élucider les circonstances de cette affaire et déterminer les autres actes criminels qui lui sont reprochés, souligne la DGSN.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page