Le directeur de l’Institut supérieur de la magistrature n’est plus

Le directeur de l’Institut supérieur de la magistrature (ISM) et président de chambre à la Cour de Cassation, Abdelmajid Ghmija, est décédé jeudi à Rabat à l’âge de 62 ans des suites d’une maladie, apprend-on auprès de sa famille.

Le défunt avait été désigné en 2013 à la tête de l’institut après un passage au ministère de la Justice et des libertés où il a été nommé secrétaire général en 2011. Après des études à l’ISM, il a occupé plusieurs postes de responsabilité, dont celui de procureur du Roi près du tribunal de commerce à Fès, avant d’être désigné directeur des études, de la coopération et de la modernisation au ministère de la Justice.

Il était également membre de l’Instance du dialogue national sur la réforme du système de la Justice, de la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel et de la Commission nationale du traitement du recours fiscal. Le regretté juriste était aussi membre du Comité de gestion de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) et du Conseil d’administration du Centre marocain de médiation bancaire.

Récipiendaire du Ouissam Al-Arch de l’ordre de Chevalier, du Ouissam du mérite national de l’ordre de Grand officier et de la décoration Saint Raymond Penafort (Espagne), Abdelmajid Ghmija est le fondateur de l’Association de la publication des informations juridiques et judiciaires dont il a assuré la présidence de 2004 à 2006.

S.L. (avec MAP)

Suggestions d’articles

Fès: un individu a semé la terreur dans l’ancienne médina

Il a été arrêté.