Le directeur de la prison de Marrakech doit fournir des explications

Une commission de la Délégation générale à l’Administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) s’est rendue, mardi dernier, à la prison locale « L’Oudaya » de Marrakech. L’objet de cette visite, a appris Le Site Info de source concordante, était d’enquêter sur une histoire aussi abracadabrante qu’injuste.

Il s’agit de la mésaventure d’un détenu ayant pourtant bénéficié d’une grâce royale. Et au lieu d’avoir été relaxé, comme il se devait, il croupit encore en prison!

La même source ajoute que la DGAPR n’a pas manqué d’entreprendre des investigations afin de connaître le pourquoi et le comment de cette affaire qui a privé un détenu gracié de la liberté.

Les premiers résultats de l’enquête pointent le directeur de la prison, ainsi qu’un autre responsable du même établissement pénitentiaire.

C’est dire que ces deux responsables impliqués dans cette affaire sont dans de sales draps et risquent gros pour cette bévue! Hélas, l’histoire ne nous dit pas si la victime de cet abus a, enfin, recouvré la liberté à laquelle sa grâce lui avait donné droit.

L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

NARSA: les services du centre d’immatriculation de Marrakech suspendus

L'Agence nationale de la sécurité routière (NARSA) a annoncé la suspension des services du centre d'immatriculation de Marrakech à partir de jeudi prochain, jusqu'à nouvel ordre.