Le cactus marocain en danger

Le département de l’agriculture a annoncé lors de sa réunion mercredi à Rabat, le lancement du programme d’urgence afin de lutter contre la cochenille de cactus.

Trois provinces du Maroc ont jusqu’à maintenant été touchées par la cochenille du cactus : Sidi Bennour, Rhamna et El youssoufia. Pour anéantir ce parasite, le ministère de l’agriculture a décidé de lancer un programme d’urgence. En effet, lors de la réunion qui a eu lieu mercredi à Rabat, ce département a présenté ce programme déjà lancé à Sidi Bennour et qui s’appuie sur trois pôles principaux. 

Le premier consiste à l’arrachement et l’incinération des cactus complètement dévastés. Tandis que le deuxième consiste à l’utilisation d’un traitement chimique contenant des insecticides et de l’huile minérale sur à peu près 2000 hectares. 

Le troisième point est la publication d’un arrêté interministériel afin d’appliquer au niveau du royaume des mesures phytosanitaires avec pour but de limiter l’éparpillement de la cochenille du cactus.

D’après Aujourd’hui le Maroc, le département de l’agriculture précise que les produits traitants sont choisis par l’Office national de la sécurité sanitaire et alimentaire (ONSSA)  après maintes expérimentations afin de s’assurer de leur efficacité.

De son coté, l’institut national de la recherche agronomique (INRA) a lancé un programme de recherche qui consiste à trouver des alternatives de lutte biologique contre la cochenille. 

Les agronomes soulignent que l’écrasement de la cochenille libère une substance rouge nommée « le carmin ». Cette matière est beaucoup utilisée dans l’industrie alimentaire, cosmétique et pharmaceutique dans plusieurs pays.

H.L.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page