Le bruit des armes résonne non loin de Tan-Tan

Des tirs à balles réelles détonnent à quelques kilomètres de la ville de Tan-Tan. Il s’agit des manoeuvres menées par des contingents de 11 pays dans le cadre de l’opération dite “Le lion africain”. Suspendues pendant deux ans à cause de certaines frictions entre le Maroc et l’administration de Barack Obama, ces manoeuvres ont repris et se poursuivront jusqu’au 28 avril.

1300 soldats, sous-officiers et officiers représentant les Etats-Unis, la France, l’Espagne, l’Allemagne, la Grande Bretagne, le Canada, le Mali, la Mauritanie, le Sénégal, la Tunisie et le Maroc  y participent, indique un communiqué de l’ambassade américaine à Rabat.

Pour sa part, le commandant des bataillons des Marines américains stationnés en Europe et en Afrique Leonard Leon s’est dit très satisfait des conditions dans lesquelles se déroulent ces opérations qui contribuent à améliorer le niveau de coordination des armées participantes.

Ces manoeuvres terrestres, aériennes et navales se déroulent dans cette région depuis 2007 et visent à se préparer à l’éventualité de confrontations avec des milices terroristes armées.

T.J

Articles similaires

Suggestions d’articles

Opération de la DGSN au sud de Tan-Tan

Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent.