L’autoroute de contournement de Casablanca enfin élargie

La réalisation de ce projet, annoncé à plusieurs reprises, avait trop tardé. La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a enfin lancé un appel d’offre ce jeudi.

L’appel d’offre concerne “la réalisation des travaux l’élargissement à 2×3 voies de la section de l’autoroute de contournement de Casablanca comprise entre l’échangeur de Tit Mellil et la bifurcation de Lissasfa et de la section de l’autoroute Casablanca-Berrechid comprise entre Casablanca (l’échangeur A5) et le PK16+400”, peut-on lire.

Opérant depuis plus de 27 ans, ADM exploite aujourd’hui un réseau total de 1.800 km de voies autoroutières, traversant plusieurs Régions du Royaume et desservant plus de 60% de la population.

Avec plus de 5 millions d’habitants et un parc automobile en croissance annuelle de 5%, Casablanca et ses agglomérations constituent le centre névralgique de l’activité économique du Royaume. L’activité de cette région est telle que l’infrastructure autoroutière y atteint ses limites de capacité avec un trafic dépassant 35.000 véhicules par jour sur le contournement de Casablanca et atteignant 58.000 véhicules par jour entre Casablanca et l’aéroport international Mohammed V.

Ces projets avaient été présentés lors d’une journée d’information en 2017 à Casablanca en présence des Autorités de la Région de Casablanca-Settat, de la Protection Civile, de la Gendarmerie Royale, de représentants du Ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau ainsi que des professionnels de la Fédération Nationale du Bâtiment et Travaux Publics (FNBTP).

Les deux projets présentés consistent en l’élargissement à 2 x 3 voies de l’autoroute de contournement de Casablanca d’une longueur de 31 km et du tronçon autoroutier Casablanca-Berrechid dont la longueur est de 26 km et qui présente la particularité de desservir l’aéroport Mohammed V. Ce dernier projet s’inscrit dans le cadre d’une convention signée le 26 septembre 2014 devant le roi Mohammed VI, relative au Plan de développement du Grand Casablanca.

Le coût estimatif des deux projets et de 1,5 milliard de dirhams. Les plis de l’appel d’offre seront ouverts fin août, apprend-on.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Un Salon italien du design à Casablanca

La 10ème édition de "Médinit Expo", le salon italien de l'aménagement d'intérieur et d'extérieur, de l'ameublement, de la décoration et des matériaux de construction innovants, prévue du 23 au 25 courant à Casablanca, a été présentée jeudi à la presse.