L’appel d’une femme sur Facebook fait réagir la DGSN

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a affirmé ce mercredi avoir interagi avec l’appel d’une femme à l’arrestation de son beau-frère, pour son implication présumée dans le meurtre volontaire, sur le territoire français en 2013, de la sœur de cette dernière et de ses trois enfants mineurs.

Dans un communiqué, la DGSN a fait savoir qu’elle a pris note des messages diffusés sur le réseau social Facebook par une femme qui appelle à l’interpellation de son beau-frère pour son implication présumée dans le meurtre volontaire, sur le territoire français en 2013, de la sœur de cette dernière et de ses trois enfants mineurs, ajoutant qu’elle soupçonne qu’il est en état de fuite au Maroc.

En réponse à l’appel de la personne concernée, le communiqué souligne que le bureau d’Interpol de Rabat avait reçu le mandat d’arrêt international émis par les autorités judiciaires françaises à l’encontre du mis en cause, précisant que toutes les recherches et investigations nécessaires ont été menées mais n’ont pas permis de le localiser sur le territoire national, ce qui a conduit à généraliser ces recherches pour faciliter son arrestation conformément aux dispositions de la coopération sécuritaire et judiciaire internationale.

La DGSN, qui a affirmé avoir interagi avec l’appel diffusé, tient à assurer que le bureau d’Interpol de Rabat poursuivra son étroite coordination avec les autorités sécuritaires françaises, en vue de faciliter l’arrestation du mis en cause et de le présenter devant les autorités judiciaires compétentes.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

DGSN: une opération de migration clandestine mise en échec par la PJ

Les trois suspects ont été placés en garde à vue, alors que les candidats à la migration illégale ont été soumis à une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent