L’animateur Atik Benchiguer risque de se retrouver à la rue

Le célèbre journaliste et animateur d’émissions télévisées, adulé du public marocain et d’ailleurs, est confronté à plusieurs problèmes pécuniaires et sociétaux, face à une société d’assurance. La suite de cette affaire pourrait finir par des verdicts consistant à l’évacuation de chez lui et à la saisie de sa pension de retraite, après un parcours professionnel des plus brillants ayant duré plus de trois décennies.

Nos confrères du site « alyoum24 » ont contacté Atik Benchiguer afin d’en savoir davantage sur les ennuis que subit le concerné, et de sa propre bouche. Celui-ci a donc répondu positivement à cette demande en envoyant un enregistrement vidéo, enregistré via sa chaîne Youtube, et où le journaliste et animateur a expliqué en long et en large les tenants et les aboutissants de ces deux épées de Damoclès suspendues au dessus de lui et de sa famille.

Parmi les révélations qu’il a faites, Atik Benchiguer a déclaré que des agents judiciaires ne cessent de le harceler depuis cinq ans, afin qu’il exécute les verdicts que la justice a prononcés à son encontre, après la plainte d’une compagnie d’assurance de la place déposée contre lui. Laquelle plainte porte sur le doute de l’incapacité et des séquelles dont il souffre, suite à des accidents de travail qu’il avait eus.

Pourtant, Benchiguer a tenu à préciser que les premiers verdicts du tribunal, concernant cette affaire l’opposant à ladite compagnie d’assurance, ont été en sa faveur. Ceci, avant que les plaignants ne fassent appel à ces verdicts et que le dossier ne soit revu par le Tribunal de première instance, puis par la Cour d’appel.

Et cette fois-ci, déplore Benchiguer, les rôles ont été inversés et c’est lui qui s’est retrouvé condamné par la justice. Cependant, il conteste vivement l’expertise effectuée sur son genou et qu’il considère comme dénuée de toute impartialité, ayant considérablement réduit le taux de l’incapacité dont il souffre. Par conséquent, il a été condamné à rembourser des sommes qu’il n’a jamais perçues, ajoutant que même les sommes modiques qu’il a touchées sont son droit légitime en tant qu’indemnisations légales.

Atik Benchiguer  a conclu qu’il se trouve actuellement dans une situation inextricable et à un tournant dramatique dans sa vie où il risque de perdre aussi bien son domicile que la pension de retraite d’une longue carrière professionnelle d’abnégation, de sacrifices et d’aptitudes.

Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page