L’ambassade du Maroc réagit à la polémique des Marocains de Côte d’Ivoire

La presse a récemment rapporté que plus de 7000 Marocains risquent d’être expulsés pour ne pas avoir régularisé leur situation en Côte d’Ivoire, du point de vue administratif. L’Ambassade a fait une mise au point.

Parmi ces Marocains, des familles démunies, des mères célibataires, des veuves, qui ne peuvent payer la taxe de séjour de 300.000 CFA, soit 5000 DH pour chaque membre de la famille. Un budget qui peut s’élever jusqu’à 40.000 DH pour certaines familles, qui seraient dans l’obligation de verser cette somme avant le mois de février.  Actuellement, 5% des Marocains résidant en Côte d’Ivoire ont pu régulariser leur situation administrative. Et d’après la rumeur, les autres seraient menacés d’expulsion si l’Etat Marocain n’intervient pas à travers les voies diplomatiques.

 

Dans un communiqué parvenu à la MAP, l’Ambassade du Maroc a indiqué que “depuis quelques jours, des informations erronées relatives à une éventuelle intention des autorités ivoiriennes de procéder à l’expulsion de la communauté marocaine établie en Côte d’Ivoire sont relayées par quelques journaux et sites d’information”.

“La République de Côte d’Ivoire a effectivement instauré depuis début août 2017 une taxe de séjour de 300.000 CFA pour une période de 5 ans pour tous les ressortissants étrangers hors CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest)”, confirme l’ambassade du Maroc à Abidjan.

Mais la mise en œuvre et l’application de cette taxe n’est “pas encore effective” et “aucun citoyen marocain n’a à ce jour été inquiété et l’Ambassade n’a pas été avisée formellement d’aucun incident concernant ce sujet”.

Selon le communiqué, “les démarches diplomatiques sont en cours depuis plusieurs semaines avec les autorités ivoiriennes afin de trouver une formule souple pour l’application éventuelle de cette taxe prenant en compte les conditions économiques de certains des ressortissants Marocains”.

“Les autorités Ivoiriennes se sont montrées sensibles à ces préoccupations légitimes et se sont engagées à trouver la solution appropriée à cette question, gardant à l’esprit l’excellence des relations entre nos deux pays frères”, note le communiqué. Une solution devrait donc être trouvée très prochainement. Wait and see.

F.R.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo Maroc: Temps un peu froid ce dimanche matin

Les prévisions météorologiques pour la journée du dimanche 23 février 2020, établies par la Direction de la météorologie nationale.