L’Algérie embarrassée face au retour du Maroc à l’Union africaine

Lors d’une conférence de presse organisée en marge de la tenue du sommet France-Afrique, le premier ministre algérien semblait résigné à l’idée de la réintégration du Maroc à l’Union africaine. Il a dit, en substance, que le Maroc avait obtenu suffisamment de voix, lui permettant de siéger en tant que membre à part entière de l’organisation pan-africaine. « Cette adhésion est devenu inévitable », dit-il avec amertume. Le dirigeant algérien a mal caché son embarras devant cette nouvelle situation, où le Maroc a marqué des points précieux grâce à une diplomatie conquérante.

A noter que 40 pays africains ont soutenu le retour du Maroc au sein de l’organisation. Seules l’Algérie, l’Afrique du Sud et une poignée de pays, sur les 55 que compte l’Afrique, ont essayé, en vain, de faire obstacle à cette réintégration.

Pour sa part, le parlement marocain est en train d’entériner la loi sur l’acceptation de la charte constitutive de l’UA.

T.J


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page