L’Algérie accuse un Marocain de piratage électronique

Toutes les misères de l’Algérie sont le fait de Marocains et du Maroc, répètent comme des perroquets des médias algériens après les maîtres du palais d’Al Mouradia. Il suffit d’attraper un rhume pour que le Maroc soit accusé d’avoir propagé le virus sur le territoire du pays du million de martyrs.

Ainsi, des journaux algériens ont déclaré que les autorités algériennes et tout spécialement une unité de lutte contre la cybercriminalité ont neutralisé un hacker de nationalité marocaine qui a tenté de déstabiliser le système informatique qui gère tout le processus du baccalauréat algérien de 2017.

Cet individu, selon, le quotidien El Khabar qui s’appellerait Mohamed Rekkassi et résidant en France aurait créé un site exactement semblable à celui du ministère de l’éducation nationale algérien et y a inséré de fausses données pour induire en erreur les candidats au Baccalauréat.

Pour quel motif ce Marocain aurait-il fait cela? Seules les autorités algériennes possèdent la réponse et on ne s’étonnera plus des autres accusations en série qui sont programmées et qui vont faire la Une des médias algériens.

T.J.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page