L’affaire Jerada pourrait-elle provoquer un séisme politique?

Les évènements de la ville de l’Oriental, Jerada, préoccupent le gouvernement El Othmani. C’est le moins que l’on puisse dire après la mort tragique des deux frères, Houssine et Jadouane, dans l’effondrement d’une mine de charbon abandonnée et l’ébullition populaire ayant été suscitée.

Et c’est Mustapha El Khalfi, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et de la société civile et porte-parole du gouvernement, qui se fait l’écho de cette préoccupation de l’Exécutif. Le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani, assure son “frère” du parti de la Lampe, suit de très près  ce qui s’est passé et se passe à Jerada, en concertation avec  les différents secteurs gouvernementaux concernés.

Lors de la conférence de presse de jeudi, à l’issue du Conseil hebdomadaire des ministres, El Khalfi a assuré que le gouvernement étudie avec la même attention les dramatiques évènements de Jerada que ceux qui concernent les autres régions du Royaume. Et d’ajouter que le ministre de l’Energie, des mines et du développement durable avait fourni des données précises sur le drame  de Jerada, précisant les efforts consentis par son département  bien avant ces évènements quand il a été décidé la fermeture des mines de charbon de la région, il y a de cela quinze années.

Néanmoins, des autorisations d’exploitations  ont été accordées et l’élaboration d’une cartographie géologique a été réalisée en vue de la sécurisation du fonctionnement des stations de production existantes et ce, au profit de l’économie du charbon de la région. Avant même le drame, précise Mustapha El Khalfi, en partenariat avec les autorités locales, une commission s’était chargée de se rendre sur les lieux afin de répertorier les possibilités de mettre en avant les ressources de la région. De même qu’une commission interne du ministère de tutelle avait pour mission de pointer tout ce qui pourrait contribuer à l’essor de la région, avant même l’effondrement dramatique que l’on sait.

Dans tous les cas, la colère de la population de Jerada n’est pas prête à s’éteindre et une grève générale l’Oriental est attendue pour ce vendredi. Ce qui pourrait augurer d’un nouveau séisme.

L.A

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc-Gabon: les Lions déçoivent encore (VIDEOS)

Le Maroc s'est incliné (2-3) face au Gabon lors d’un match amical disputé ce mardi soir au Grand stade de Tanger