L’actrice Najat Khairallah porte de lourdes accusations contre Tarik Bakhari, la Toile sous le choc

Dimanche soir, les internautes ont été choqués suite à la diffusion d’une conversation entre l’acteur Tarik Bakhari et sa consœur Najat Khairallah.

Dans un post sur sa page Facebook, cette dernière a accusé Bakhari de harcèlement sexuel, précisant que ce n’est pas la première fois que ce dernier lui manque de respect. Khairallah a même publié une conversation pour prouver ses dires. «Je souffre depuis plusieurs années du comportement d’un confrère qui persiste dans ses avances malgré mon refus. Je lui ai pardonné à plusieurs reprises. La nuit dernière, il m’a envoyé des propos indécents et a fait la sourde oreille à mes avertissements. Il m’a tellement provoqué que j’ai dû réagir pour me défendre et lui montrer mon vrai visage. J’ai décidé de dénoncer cet individu qui n’a pas hésité à me faire des avances en plein Ramadan et à insulter ma mère», a écrit l’actrice.

Et d’ajouter : «J’ai publié quelques parties de notre conversation. J’étais aussi obligée de lui envoyer un enregistrement vocal pour le remettre à sa place. J’ai dû me suis rabaisser à son niveau, en utilisant son langage grossier».

De son côté, Tarik Bakhari a également réagi à cette affaire. Sur Facebook, il a écrit : «Je présente mes excuses à tous les Marocains qui ont découvert l’enregistrement vocal de cette malade mentale. Tous les professionnels du secteur savent qu’elle cherche à faire le buzz à tout prix depuis qu’on ne fait plus appel à elle. Elle essayait de me séduire. Quand je n’ai pas succombé à ses avances, elle a cherché à me provoquer en m’insultant».

L’enregistrement vocal de l’actrice a d’ailleurs fait le tour de la Toile et n’a pas manqué de faire réagir les internautes qui ont exprimé leur indignation, appelant les deux artistes à respecter le mois sacré.

H.M.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page