La terre a tremblé dans plusieurs villes du Maroc, des répliques attendues

Les Marocains ont ressenti, dimanche 16 février courant, des secousses telluriques qui ont provoqué une grande panique dans plusieurs villes. Des secousses de magnitudes de 5,3 et 4,2 degrés sur l’échelle de Richter, ont en effet été enregistrées, dans la province de Midelt, a indiqué l’Institut national de géophysique (ING).

Les deux secousses, dont l’épicentre est situé dans la commune d’Ennzala, se sont produites respectivement à 22H 56 min 52sec et à 23H 06 min 40sec (GMT+1), a précisé le Réseau national de surveillance et d’alerte sismique de l’ING, dans un bulletin d’alerte sismique.

Ainsi,la première secousse ressentie est d’une profondeur de 04 km, d’une latitude de 32.584 °N et d’une longitude de 4.227 °W, tandis que la seconde est d’une profondeur de 5 km, d’une latitude de 32.571 °N et d’une longitude de 4.185 °W,a ajouté la même source.

Ces secousses ont été ressenties à Fès, Meknès, Taza, Arfoud, Rabat, Casablanca et plusieurs autres villes.

Contacté par Le Site info, le directeur de l’Institut national de géophysique, Lahcen Henni, a indiqué que des répliques sont attendues, ce lundi dans la province de Midelt mais seraient moins violentes que celles du dimanche.

«Les secousses qui ont frappé Midelt, dimanche, étaient si fortes qu’elles ont été ressenties dans plusieurs autres villes du Royaume», a expliqué le responsable. Et d’ajouter que les habitants de nombreuses régions du Maroc ont préféré quitter leurs domiciles de peur qu’un drame ne se produise.

N.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc/Covid-19: cherchons masque désespérément!

L'obligation de porter des masques bavettes pour tous les citoyens, au Maroc, est "normalement" entrée en vigueur ce mardi 7 avril, sous peine d'emprisonnement et/ou d'amendes.