La terre a encore tremblé ce lundi dans la province de Midelt

Nouvelle frayeur chez les habitants de la province de Midelt. Après les secousses telluriques qui ont été enregistrées dimanche dans la région, les habitants ont ressenti un nouveau tremblement de terre dans les premières heures de ce lundi 18 novembre, vers 7 heures. Cette nouvelle secousse a atteint une magnitude de 3,5 sur l’échelle de Richter.

Rappelons que deux secousses telluriques de magnitude 5,3 et 5,1 sur l’échelle de Richter, dont l’épicentre est situé dans la commune de En-Nzala, ont été enregistrées dimanche, dans la province de Midelt, a indiqué l’Institut national de géophysique (ING).

La première secousse s’est produite à 9h 39min 07sec (GMT+1), alors que la seconde a eu lieu à 15h 39min 06sec (GMT+1), a précisé le Réseau national de surveillance et d’alerte sismique de l’ING. La première secousse ressentie est d’une profondeur de 4 km, d’une latitude de 32.570°N et d’une longitude de 4.167°W, a ajouté la même source. La deuxième est d’une profondeur de 2 km, d’une latitude de 32.588°N et d’une longitude de 4.216°W, indique-t-on.

Si aucune victime n’est à déplorer, des fissures ont été constatées sur plusieurs bâtiments. Les toits de certaines habitations se sont même effondrés.

Une situation qui a poussé le gouverneur de la province, Mustapha Nouhi, à descendre sur le terrain. Le responsable s’est notamment rendu au douar Inmel situé dans la commune d’En-Nzala pour constater les dégâts.

H.M.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

À Casablanca, la “guerre des trottoirs” est (vraiment) déclarée

Une énième (et sûrement pas la dernière!) campagne de lutte contre l'occupation illégale de l'espace public, à Casablanca, est menée tambour battant