La sanction est tombée pour celui qui voulait faire sauter le festival Mawazine

©DR

Il a 25 ans et vient d’écoper de 3 ans de prison ferme pour “apologie du terrorisme”. Originaire de Souk Larbaâ, le jeune homme était pro-Daech et affichait son extrémisme au grand jour. Le danger devenait imminent lorsque le mis en cause a cherché à attirer plusieurs personnes pour les endoctriner de la pensée extrémiste.

Objectif: commettre un attentat contre le festival Mawazine à l’aide de ceintures d’explosifs. Il a ainsi réussi à les convaincre grâce aux vidéos sanguinaires de Daech qu’il téléchargeait via son téléphone. Après quelques jours de formation terroriste, le groupe était fin prêt à commettre un attentat, menaçant la sécurité du pays. Le jeune homme, né en 1992, a été condamné le 15 décembre dernier par la Chambre criminelle chargée des affaires de terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé.
Ce n’est pas la première fois que le plus grand festival d’Afrique est la cible de terroristes, rassemblement idéal pour faire le plus de victimes. Depuis plusieurs années déjà, les mesures de sécurité ont été largement renforcées afin de contrer toute menace et ce, en alliant les efforts des organisateurs, des services de la sûreté nationale et des entreprises de sécurité.

N.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le message émouvant de Mehdi Benatia à Hervé Renard (PHOTO)

C'est avec beaucoup d'émotion que Mehdi Benatia a réagi à la décision de l'ancien commandant de bord de la sélection nationale.