La réouverture des hammams à Casablanca pour bientôt ?

Les propriétaires et gérants des hammams et douches publiques, ayant épuisé toutes les alternatives pour obtenir la réouverture de leurs établissements à Casablanca, Fès, Agadir et Kénitra, ont décidé de porter leurs doléances auprès des deux Chambres du Parlement.

Rabie Ouachi, président de la Fédération nationale des associations de propriétaires et gérants de hammams traditionnels et douches au Maroc, a indiqué que son organisme a tenu des réunions avec plusieurs groupes parlementaires et continue à le faire pour trouver une solution à leur situation inextricable, générée par l’arrêt de leur activité économique.

Le professionnel s’est montré confiant quant au résultat de ces réunions et a confié à Le Site info qu’il y aura bientôt une issue et « des surprises qui seront annoncées sous peu ».

Toutefois, il a tenu à tempérer en démentant les rumeurs qui circulent sur la reprise dans les deux jours qui viennent des bains maures, les qualifiant de « rumeurs qui reviennent de temps à autre ».

On rappelle que la Fédération avait déjà tenu une réunion avec l’adjoint du maire de Casablanca, Abdelkarim El Houichri, qui a promis de soumettre les demandes du secteur au gouverneur de la Région Casablanca-Settat et d’ouvrir un dialogue à ce sujet.

Le Syndicat national des propriétaires des hammams et des douches publiques de Casablanca, relevant de l’Union générale des entreprises et professions (UGEP), a également décidé de déposer une plainte contre le gouvernement et appelé les professionnels du secteur à établir des expertises pour évaluer les pertes financières subies et les détérioration matérielles occasionnées à leurs installations dans le but d’étayer leurs doléances.

S.H.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page