La reconstitution du crime odieux de Marrakech a eu lieu

La reconstitution de l’homicide volontaire avec séquestration et mutilation du cadavre de la victime, survenu récemment à Marrakech, a eu lieu, ce lundi, en présence des représentants de différents services sécuritaires et judiciaires et de supports médiatiques.

La reconstitution de la scène du crime a été supervisée par le substitut du procureur général du Roi près la Cour d’appel de Marrakech, ainsi que par le chef du Service Préfectoral de la Police Judiciaire (SPPJ) et son adjoint.

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de la cité ocre avaient procédé, samedi soir, à l’arrestation d’un individu âgé de 29 ans, soupçonné d’homicide volontaire avec séquestration et mutilation du cadavre de la victime.

Les services de la préfecture de police de Marrakech avait fait la constatation, le 30 juin dernier, du cadavre en décomposition d’une fille avec les mains et les pieds ligotés, trouvé dans un canal d’évacuation des eaux usées, avait annoncé un communiqué de la DGSN.

Et de préciser que les recherches et les expertises génétiques ont ainsi permis d’identifier la victime, une fille âgée de 23 ans qui vivait en état de vagabondage.

L’enquête a permis aussi d’identifier et d’interpeller le mis en cause, qui a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête préliminaire menée sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les mobiles de ce crime.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Marrakech: la DGSN met la main sur trois criminels

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech ont interpellé, vendredi, trois individus âgés entre 21 et 32 ans, pour leur implication présumée dans une affaire de vol, coups et blessures ayant entraîné la mort et dissimulation d'objets issus d'un crime.