La presse argentine s’intéresse au projet de fabrication au Maroc du vaccin anti-Covid

Le Maroc, qui va investir 500 millions de dollars US dans la fabrication de vaccins contre le Covid-19, aspire à devenir un « leader régional en biotechnologie », écrit ce mardi la presse argentine.

Selon le site de l’hebdomadaire Perfil, le Royaume et le laboratoire chinois Sinopharm ont signé, lundi, un protocole de coopération pour produire localement le vaccin contre le Covid-19, entre autres vaccins, afin de « générer une autosuffisance » en la matière.

Le Maroc va produire dans un premier temps cinq millions de doses par mois et augmentera progressivement sa capacité dans les étapes ultérieures du projet, souligne la même source.

Perfil rappelle que depuis le début de la campagne de vaccination, environ 9,1 millions de Marocains ont reçu deux doses de vaccins anti-Covid.

De son côté, le site d’information Eldesafiosemenario écrit que « SM le Roi Mohammed VI a présidé, lundi 5 juillet 2021, la cérémonie de lancement et de signature de conventions relatives au projet de fabrication et de mise en seringue au Maroc du vaccin anti-Covid19 et autres vaccins ».

Qualifiant de « structurant » ce projet, le média argentin souligne la volonté du Maroc de « se doter de capacités industrielles et biotechnologiques complètes et intégrées, dédiées à la fabrication de vaccins ».

Pour le site d’information 4semanas.com, ce projet ambitionne de faire du Maroc « une plateforme de biotechnologie de premier plan à l’échelle du continent africain et du monde dans le domaine de l’industrie du « fill & finish »».

Le média argentin souligne qu’avec ce projet, qui est le fruit d’un partenariat public-privé, le Maroc fait un pas supplémentaire dans sa « gestion efficace et proactive de la crise pandémique ».

RM


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page